Le plus grand pirate de tous les temps risque 70 années d'emprisonnement

Par 09 juin 2005

Les pirates informatiques se sentent parfois protégés derrière leur écran et n'ont pas toujours conscience de ce que peut leur coûter d'être identifié et poursuivi devant des tribunaux...

Les pirates informatiques se sentent parfois protégés derrière leur écran et n'ont pas toujours conscience de ce que peut leur coûter d'être identifié et poursuivi devant des tribunaux... A l'instar de ce citoyen britannique de 39 ans, Gary McKinnon, arrêté mardi suite à une plainte déposée par la justice américaine.

Celle-ci l'accuse d'être entré illégalement sur ses systèmes informatiques. Au nombre des 97 cibles du pirate, le gouvernement recense des sites comme celui de la Nasa ou encore celui du Pentagone. Globalement, ces intrusions auraient coûté quelque 700 000 dollars de dégâts aux Etats-Unis pour des entrées illégales sur les systèmes effectuées en 2001 et 2002.

Les Etats-Unis reconnaissent pour l'instant ne pas avoir beaucoup des preuves pouvant formellement identifier McKinnon comme le pirate informatique portant le pseudo Solo et qui est reconnu comme l'auteur du "plus grand piratage d'ordinateurs de tous les temps". Il n'empêche que le pays a demandé à la Grande-Bretagne l'extradition du pirate.

S'il est reconnu coupable, Gary McKinnon risque une peine d'emprisonnement de 70 années et le paiement d'une amende de 1,75 million de dollars. Selon les rumeurs, le pirate informatique Solo serait entré sur les sites américains du gouvernement pour prouver l'existence d'extra-terrestres et l'observation par les autorités d'ovnis, mais aussi pour démontrer les failles de sécurité des systèmes informatiques.

(Atelier groupe BNP Paribas - 09/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas