Les PME américaines adoptent le haut débit, et optent majoritairement pour l'ADSL

Par 27 janvier 2004

Les petites et moyennes entreprises américaines font de plus en plus le choix du haut débit, pour leurs connexions à Internet. Cependant, le simple téléphone demeure un outil de communication...

Les petites et moyennes entreprises américaines font de plus en plus le choix du haut débit, pour leurs connexions à Internet. Cependant, le simple téléphone demeure un outil de communication essentiel. C’est ce qui ressort d’une étude menée par le cabinet Equation Research, pour le compte de Sprint et de Covad Communications.

Menée auprès de 500 entreprises de moins de 100 employés, celle-ci révèle que, dans l’ensemble, les salariés des entreprises sondées passent plus de temps sur Internet qu’au téléphone. Toutefois, la moitié des salariés continue de citer le téléphone comme l’outil dont ils ne sauraient se passer dans l’exercice de leur fonction.

La raison à cela ? C’est simplement qu’au sein de ces entreprises, le téléphone et l’accès à Internet n’ont pas les mêmes fonctionnalités. Le téléphone est outil de communication, tandis qu’Internet est un vivier de ressources informationnelles. Ce qui illustre sans doute le mieux cette tendance, c’est que les salariés des PME américaines utilisent peu la messagerie électronique ; par contre, le téléphone est le moyen privilégié de contact avec les clients, les fournisseurs, etc.

De quel type d’accès à Internet ces entreprises de petite et moyenne taille sont-elles équipées ? L’étude d’Equation Research indique qu’elles en sont à la première phase de l’adoption de l’Internet haut débit. 30,3 % des entreprises interrogées disposent d’une connexion ADSL, 26,1 % d’une connexion câblée, et 9,8 % d’une connexion T1 ou plus.

A noter : il est souvent question du retard de l’Amérique du Nord dans l’adoption de l’ADSL. Le pays préfère souvent le câble ; pour les PME, il semblerait que la tendance soit exactement inverse. Au nombre des raisons expliquant leur choix du haut débit, les directions de ces entreprises répondent : des gains d’efficacité et de productivité, des économies budgétaires, et une meilleure information sur les secteurs d’activité.

(Atelier groupe BNP Paribas – 27/01/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas