Les PME pas assez présentes sur le web en Autriche ?

Par 13 janvier 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
Autriche en ligne

Le nombre d'internautes continue de croître en Autriche, en particulier en ce qui concerne la jeune génération. Mais ce sont surtout Google ou Facebook qui suscitent leur engouement.

En Autriche, l’usage d’Internet continue de progresser, en particulier parmi les populations les plus jeunes. C’est le constat principal d’une étude menée par GfK, qui note que près de 80 % de la population âgée de 14 ans et plus est désormais sur la Toile. Et près de la totalité (98 %) de la génération Y utilise des services en ligne. En cinq ans, cet usage a progressé de plus de 15 %. "Pour les jeunes Autrichiens, Internet est devenu une part de leur vie de telle sorte qu’ils ne peuvent aujourd’hui imaginer s’en passer", explique Maria Kostner, responsable de l’étude. Et de fait, selon les chiffres du rapport, plus de 80 % des personnes âgées de 14 à 19 ans se connectent à la Toile quotidiennement.

Les entreprises autrichiennes encore hésitantes

Une activité en ligne qui n'encourage cependant pas encore véritablement les professionnels à engager des stratégies dédiées. Selon Zeljko Puljic, PDG de Montenasoft, une agence spécialisée dans le développement de stratégies en ligne, les entreprises hésitent encore à développer leur présence sur le web. Et quand elles le font, c'est surtout pour des usages relativement basiques : "la plupart des sociétés présentes ici se servent d'Internet simplement pour se présenter brièvement. Les stratégies online sont prises en charge par les agences spécialisées, et la plupart du temps pour le compte de grandes compagnies", note-t-il.

Facebook et Google privilégiés

En ce qui concerne les sites les plus plébiscités, ceux-ci restent d'ailleurs plutôt grand public. "Les internautes autrichiens sont très friands de plates-formes comme Facebook, Google ou YouTube", poursuit Zeljko Puljic. Avant de préciser : "Mais aussi d'un site comme orf.at par exemple, qui se trouve juste derrière en terme d’usage". Ce dernier étant la plate-forme web de la chaîne de radio télédiffusion publique autrichienne. Pour comparer les prix, c’est généralement sur le site geizhals.at que les consommateurs se rendent, selon lui. L’étude de GfK a été menée auprès d’un panel représentatif de la population autrichienne constitué de 4 000 personnes. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas