Les PME misent sur les travailleurs indépendants pour concurrencer les grands groupes

Par 04 octobre 2013
freelance

Impression 3D, Télémarketing, e-mailing et designers en freelance seraient les secteurs gagnants en termes d’emploi du 2nd trimestre 2013 au détriment du SEO et de l’achat de liens sponsorisés.

En analysant plus de 300 000 offres d’emplois sur le 2ème trimestre 2013, on constate que les géants du web ne cessent d’innover et d’inonder le marché de leurs produits et mises à jour de logiciels. Les PME doivent se battre pour continuer de subsister sur un marché de plus en plus oligopolistique. A la recherche de flexibilité, celles-ci se tourneraient de plus en plus vers les talents employables en freelance ayant le plus grand potentiel de développer des produits pour concurrencer ceux de ces géants. C’est en effet ce que révèle le site freelancer.com qui établit chaque trimestre les 50 plus fortes croissances d’emplois en freelance dans le numérique.

2013 sera une année de rupture pour le secteur de l’impression 3D

En passe de devenir une industrie pesant 3 milliards de dollars d’ici 2016, l’impression 3D croient à mesure que les entreprises et les particuliers y voient des applications novatrices. Ainsi modélisation et animation 3D ont connu une croissance de leurs besoins en main d’œuvre importante (respectivement +12 ,5% et +11,7%). Les 600 millions de dollars investis dans le secteur laissent à penser que le secteur sera porteur d’emplois pour le reste de l’année. Le design web est également un secteur porteur puisque l’illustration, le design photoshop ou encore la conception de bannières et de logos affichent des progressions encore plus élevées comprises entre 10 et 20%. Les référencements naturel et sponsorisé voient au contraire leur influence s’estomper au profit du télémarketig et de l’e-mailing.  En effet, un rapport de 2013 indique l’acquisition de client via l’email avait quadruplé depuis 2009. En outre, les clients issus de ce recrutement auraient une valeur supérieure à ceux acquis par d’autres moyens digitaux notamment par Facebook.

Les influences d’Androïd et de Facebook dominantes et des PME qui externalisent.

Malgré un iOS 7 prometteur, les parts de marché du système d’exploitation de Google ne cessent de grandir. Avec 70% contre seulement 21% pour iOS, Google est en passe de devenir le maitre incontesté du mobile. De ce fait, les nouvelles versions d’iOS semblent avoir du mal à créer des fonctionnalités incontournables comme auparavant. Considéré comme pionnier dans les smartphones, Apple aurait aujourd’hui le profil de suiveur. Par ailleurs, un an après l’introduction en bourse raté de Facebook, le leader des réseaux sociaux a récupéré récemment son prix d’émission en bourse grâce aux forts revenus tirés du mobile. Les annonceurs ont salué les nouvelles solutions en termes d’espaces publicitaires et leur efficacité avec un bond de plus de 76% de ces revenus. En conséquence, 16% d’emplois supplémentaires ont été proposés par Facebook dans le domaine quand Twitter stagne. Les combats entre ces gros bras ne laissent que des miettes aux PME qui font de plus en plus appel aux freelances. Concernant essentiellement des tâches ne requérant que peu de connaissances internes, les PME se voient obliger des travaux impliquant des données plus sensibles comme la comptabilité, les présentations power point ou encore la rédaction de rapports.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas