Les PME ont un dé à jouer dans le e-commerce

Par 16 février 2015 1 commentaire
Les PME ont un dé à jouer dans le e-commerce

La progression constante du e-commerce et les prévisions très optimistes qui l’accompagnent sont autant d’opportunités pour les PME qui disposent du potentiel pour s’implanter sur ce marché aux côtés des « marketplace ».

Le e-commerce engendre plus de 1000 milliards de dollars de recettes par année dans le monde, un montant qui devrait doubler dans les 4 prochaines années. Une étude réalisée à l’échelle mondiale par FedEx et le cabinet Forrester révèle que les PME ont, plus que jamais, des opportunités de développement dans le secteur du e-commerce. Celles-ci doivent profiter de l’enthousiasme qu’éprouvent les acheteurs vis-à-vis du e-commerce pour se positionner à côté des leaders du marché. Selon l’enquête, Les PME disposeraient du potentiel pour devenir acteurs principaux de ce marché et pour répondre aux besoins de clients devenus exigeants. L’étude confirme que le e-commerce représente une chance pour les PME qui, afin de se différencier des leaders en ligne, doivent offrir une marchandise unique et procurer un service de logistique hors pair. Bonne nouvelle pour les PME qui souhaiteraient s’implanter dans le secteur : leur stratégie ne nécessite pas de changements radicaux pour attirer de nouveaux acheteurs.

La spécificité des produits appréciée

En 2014, les Français ont dépensé 30 milliards d’euros pour leurs achats en ligne, une somme qui devrait progresser encore de 46% d’ici 2018. La fréquence d’achat est plutôt mensuelle avec 60% de Français qui achètent en ligne au moins une fois par mois ; qu’il s’agisse de vêtements (66%), de livres (51%) ou encore de matériel informatique (42%). Cette montée en puissance du e-commerce devrait profiter aux PME puisque 41% des Français interrogés se disent prêts à acheter en ligne auprès des PME, un achat qu’ils considèrent comme un soutien à ce modèle d’entreprise. Et si les Français sont enclins à commander en ligne auprès de PME, c’est aussi en raison des offres spécifiques et produits uniques plus fréquemment proposés.  C’est d’ailleurs en valorisant l’exception des produits proposés que les PME pourront se démarquer des grands leaders du marché. Quant aux coûts d’achat et d’envoi, les avis sont mitigés.

PME versus Marketplace

Près de la moitié des sondés redoutent en effet des frais de livraison et douaniers trop élevés, tout comme le délai de livraison pour 53% d’entre eux. Ajoutons qu’une majorité d’acheteurs a tout de même tendance à préférer les Marketplace internationalement connues ; sécurité et réputation obligent. Aussi l’étude délivre-t-elle de précieux conseils pour les PME afin que celles-ci lèvent leurs réticences à se lancer dans le e-commerce. Si les PME veulent tirer leur épingle du jeu, il leur est conseillé d’étudier le trafic de leur site afin de mieux déterminer la cible (pays, produit favoris), identifier leurs concurrents et s’inspirer de leur fonctionnement, choisir les bons partenaires (notamment au niveau de la logistique), et concentrer leur activité sur peu de pays lors du lancement. Autant de principes -clés de la réussite dans le secteur du e-commerce, à la portée des PME.

Haut de page

1 Commentaire

yo

Soumis par SLeclaire (non vérifié) - le 21 février 2015 à 22h22

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas