PME : le passage à plus de mobilité ne se fait pas au péril de la sécurité

Par 21 octobre 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Finjan lance deux solutions de sécurité Internet hébergées totalement ou partiellement dans les nuages. Des systèmes particulièrement adaptés aux petites entreprises.

Le travail en entreprise nomade et décentralisé pose de nouveaux défis en terme de sécurité informatique. Pour y répondre, Finjan propose deux solutions de sécurité Internet dans les nuages baptisées Vital Cloud et Vital Hybrid Cloud. La première permet aux entreprises et à leurs employés en situation de mobilité de se connecter de manière sécurisée. Le but est de permettre aux petites structures de disposer de services de sécurité jusqu’ici réservés aux grands comptes. "C’est une solution particulièrement adaptée aux PME qui n’ont pas les moyens d’entretenir du personnel compétent ou du matériel coûteux", explique à L’Atelier Mathieu Hentzien, consultant en sécurité informatique chez HSC. "Il vaut mieux dans ce cas faire appel à une solution d’infogérance".
Appliquer les politiques de navigation aussi
Outre la protection contre les virus et les logiciels malveillants, le système permet aussi d’appliquer à l’extérieur de l’entreprise les mêmes restrictions que l’on trouve en interne. "C’est une offre tout à fait dans l’air du temps", confirme Mathieu Hentzien. "Elle répond à la problématique des poste clients nomades qui surfent sur Internet sans passer par les contrôles d’accès des entreprises". La version hybride du service est quand à elle plus adaptée aux groupes plus importants. Filiales et employés nomades se connectent aussi via la plate-forme dans les nuages, mais le siège de l’entreprise reste équipé d’un système de sécurité en interne. Ce qui réduit le risque d'accès frauduleux aux données sensibles.
Un service flexible
Les deux solutions proposent différentes couches de sécurité qu’il est possible d’adapter à ses besoins : antivirus, filtre URL, anti-malware… "Cela permet une certaine flexibilité", approuve le consultant en sécurité informatique. "On peut décider de s'offrir le service durant six mois pour répondre à une problématique précise". Par exemple pour faire face à une épidémie de grippe A au sein de l’entreprise. La protection est découpée en petit morceau et gérée par d’autres, sur le même modèle que ce qui existe pour la plupart des services d’infogérance. La sécurité n’est pourtant pas un service comme les autres, rappelle Mathieu Hentzien. "On transfère le risque chez quelqu'un d’autre". Et de conclure : "De toute façon, on peut mettre autant de filtrage qu’on veut, ça ne nous met pas à l’abri de la crédulité des utilisateurs".

Haut de page

1 Commentaire

i think it can be used in essay written by professional essay service

Soumis par essay service (non vérifié) - le 24 octobre 2009 à 14h32

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas