Le poids des Business Angels dans le financement des start-ups américaines en augmentation

Par 16 août 2013 Laisser un commentaire
panneau funding sur ciel bleu

Les investissements opérés par des business angels sont en augmentation régulière mais tendent à se concentrer sur des projets locaux et sur un éventail d'activités restreint.

Les Business Angels sont des acteurs majeurs et indispensables du processus de financement des jeunes entreprises et leur participation aux premiers efforts de développement est en accélération depuis quelques années. Une étude menée conjointement par la Silicon Valley Bank et l'Angel Resource Institute pointe la croissance des montants investis en 2013 avec en moyenne entre 680.000 et 1,5million de dollars apportés par investisseurs, soit une augmentation de plus de 23% depuis 2012. Au total les business angels ont aidé au financement de start-ups à hauteur de 20 milliards de dollars en 2013.

Des investissements d'amorçage répartis entre trois secteurs

La fonction première des business angels reste d'assurer une continuité entre les besoins immédiats en financement d'entreprises en développement et les premières grandes levées de capital. En effet près de 80% des investissements ont été apporté à des start-ups en cours de création ou en développement, ce modèle étant moins adapté aux grandes entreprises en expansion (représentant 19% des investissements) ou celles arrivées à maturité (2,3% des investissements). Le rapport pointe également une autre tendance à l'oeuvre dans le secteur de l'angel investment, près de 72% des projets sont menés dans compagnies appartenant aux secteurs du mobile, de la santé ou d'Internet alors que l'énergie ou l'industrie représentent à peine 8% des financements.

Des investissements locaux concurrencent les hubs californiens et new-yorkais

Les Business angels américains privilégient une stratégie d'investissement locale en favorisant les projets menés dans leurs Etats, puisque plus de 80% de leurs investissements sont opérés dans l’Etat d'origine de l’angel. Ce biais géographique a entraîné la croissance régulière de zones d’innovation alternatives, concurrençant progressivement New York ou la Californie. Si les projets financés par les business angels y restent encore concentrés à 25%, le rapport note une croissance de la région Sud-Ouest des Etats-Unis. A elle seule cette région dépasse la Californie avec plus de 18% des montants investis aux Etats-Unis en 2013. Le développement de groupes d’investisseurs attachés au développement économique de leur Etat permet la constitution de pôles de start-ups alternatifs avec par exemple le Golden Angels Network de Milwaukee, premier investisseur américain.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas