Points d'accès et 2D : Intel veut conquérir des nouveaux segments de marché

Par 01 décembre 2003
Mots-clés : Digital Working

Lancer de nouveaux produits reste la meilleure des stratégies de sortie de crise. C'est la philosophie d'Intel. Elle s'est avérée payante si l'on regarde la reprise du chiffre d'affaires et des ...

Lancer de nouveaux produits reste la meilleure des stratégies de sortie de crise. C’est la philosophie d’Intel. Elle s’est avérée payante si l’on regarde la reprise du chiffre d’affaires et des profits du leader mondial des microprocesseurs : après avoir perdu un quart de son chiffre d’affaires en deux ans, il retrouve cette année de très bonnes ventes, avec un chiffre d’affaires annuel prévu à 30 milliards de dollars. Mais Intel ne souhaite pas en rester là.

Fort des premiers succès de ses fameux microprocesseurs « Centrino » spécialement conçus pour le Wi-fi, au 1er semestre 2004, le numéro un mondial va s’attaquer au segment de marché des points d’accès Wi-fi. Il intégrera dans son jeu de puces un composant qui permettra aux terminaux de surfer sans fil dans un rayon de 45 mètres en étant toutefois toujours équipé d’une carte Wi-fi.

Avec cette offre actuellement baptisée « Grantsdale », Intel met un pied dans le pré carré de Cisco et de Netgear qui commercialisent entre 62 et 620 euros des routeurs sans fils, actuellement indispensables pour se connecter en mode Wi-Fi. Néanmoins, ce nouveau composant ne possédera pas l’antenne radio nécessaire à l’envoi et à la réception de données. Mais Intel a déjà prévu de le faire dans ses prochains microprocesseurs !

Si en terme de coût le consommateur devait s’y retrouver, les analystes prédisent déjà que ces futurs « hotspots » gérés par PC ne devraient pas trop menacer les points d’accès autonomes au Wifi, notamment parce que ce type de connecteur intégré implique que le PC soit constamment connecté au réseau pour recevoir et envoyer des informations.

Autre ambition : les versions graphiques du futur Grantsdale devraient permettre un affichage sur deux écrans (2D), marché de niche actuellement dominé par NVIDIA, particulièrement demandé par les métiers de la finance, du design et des médias.
( Atelier groupe BNP Paribas – 1/12/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas