Polinum donne la main aux éditeurs pour la bibliothèque numérique

Par 01 décembre 2009
Mots-clés : Future of Retail

La plate-forme propose aux fournisseurs de contenu de définir eux-mêmes le modèle d'accès aux documents qu'ils numérisent et mettent en ligne : gratuit ou payant.

Pour valoriser les contenus numérisés et permettre aux éditeurs et fournisseurs de définir un modèle économique alternatif à ceux qui existent déjà, un consortium de partenaires publiques et privés lance Polinum. Celle-ci se présente comme une plate-forme collaborative pour livres numériques. C'est-à-dire que c'est l'organisme proposant des documents qui décidera quels usages en seront faits et sous quelles conditions. Une bibliothèque, par exemple, pourra définir si les documents seront gratuits ou payants à consulter, si l'utilisateur pourra les télécharger ou juste les consulter en ligne...
Valider le modèle économique
Nous nous inscrivons en faux contre un modèle gratuit", explique à L'Atelier Jean Pierre Gérault, président d'I2S. "Notre but est de valoriser les fonds et le contenu. Google, au contraire, centralise le contenu des autres pour créer de la richesse". L'autre grand chantier, c'est la collaboration avec les internautes : les lecteurs, une fois inscrits, pourront participer au développement du système. Par exemple, en proposant de nouvelles applications. La plate-forme intègre aussi des métadonnées dans le texte au moment de la numérisation.
Rendre interopérables les documents
Ce qui permettra de rechercher dans les documents de manière simple et efficace. Autre chose : pour rendre les documents confortablement lisibles aussi bien sur un écran d’ordinateur que sur celui d'un téléphone portable, la plate-forme adaptera le contenu à chaque support. Polinum sera lancée début 2010. Elle regroupe un consortium de partenaires publics et privés : bibliothèques, universités, maisons d'édition...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas