La popularité d'un blog uniquement liée à l'abondance de ses écrits ?

Par 19 avril 2010 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Pour gagner en reconnaissance, il vaut mieux pour un bloggueur miser sur du contenu en nombre mais de moindre qualité que sur des articles triés sur le volet. Un constat à nuancer pour les entreprises.

La popularité d'un bloggueur dépend plus de la quantité des articles qu'il poste en ligne que de la qualité de ceux-ci, affirme Susan Jamison-Powell, chercheuse à la Sheffield Hallam university. Dans une étude, près de soixante quinze individus ont été interrogés. Tous présents sur le site Livejournal.com, une communauté où les membres choisissent de tenir un blog ou un journal. La chercheuse a parallèlement analysé en détails le contenu de leurs articles, ainsi que la taille et le nombre de ceux-ci. Résultat : selon elle, plus un bloggueur publie du contenu, plus il gagne en popularité. "Il se trouve que le facteur déterminant est le nombre total de mots écrits par la personne durant la semaine", explique la chercheuse. Un constat qui, s'il se vérifie pour les blogs dits grand public, ne doit pas être pris au pied de la lettre par les entreprises qui souhaitent améliorer la visibilité de leur blog institutionnel.
L'importance d'une vraie ligne éditoriale
Il ne faut pas non plus noyer les lecteurs", explique Christophe Thil, gérant de Blueboat, à L'Atelier. "L'important, c'est aussi et surtout d'avoir une vraie ligne éditoriale". Pour que l'information soit relayée via les sites de micro-blogging, en particulier, il est essentiel de veiller à la pertinence des articles que l'on publie. "Lorsque l'on fait de la veille sur Internet, on évite le bruit. C'est la raison pour laquelle un blogueur qui vous submerge d'informations risque fort de perdre en audience", poursuit le consultant. Reste que, selon l'étude, l'attractivité d'une personne sur un réseau de blogging nécessite une activité soutenue.
Produire du contenu de qualité en abondance
En demandant à chacun des blogueurs de voter réciproquement pour ceux qu'ils trouvaient les plus intéressants, la chercheuse a ainsi clairement établi une corrélation entre le caractère prolifique du blog et la popularité de son auteur. Les individus les mieux notés étant ceux qui n'hésitaient pas à s'épancher sur la Toile. "Bien entendu, on ne peut dissocier les deux. Et le mieux reste encore de produire du contenu de qualité en abondance, pour se rappeler au bon souvenir de ses lecteurs", précise le spécialiste. A noter : à l'origine, l'étude menée par la chercheuse consistait à déterminer l'intérêt des réseaux sociaux et des blogs pour un représentant politique, dans le contexte des élections législatives britanniques.

Haut de page

1 Commentaire

Idéalement il faudrait pouvoir produire du contenu de qualité en très grand nombre, ça parait évident !
Le probleme c'est le temps... car les blogueurs sont souvent seuls et n'ont pas que cette activité.
Difficile, voir utopiste donc ?

Soumis par wazacam (non vérifié) - le 22 avril 2010 à 14h03

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas