La popularité d'un profil a un impact sur le réseau social en lui-même

Par 04 mars 2010
Mots-clés : Digital Working

Identifier les internautes à forte notoriété permet aux éditeurs de savoir quelles pages mettre en avant. En diminuant notamment le temps d'affichage des pages les plus consultées.

Les concepteurs de réseaux sociaux ont tout intérêt à prendre en compte les travaux liés à l'identification des critères de réputation. Voilà ce que déclare une équipe de l’université de Darmstadt dans une étude menée sur un réseau social européen en ligne*. L’idée était de déterminer ce qui - dans les actions de l’internaute social - conditionne la notoriété. "Identifier ces éléments n’intéresse pas seulement les sociologues",précisent les chercheurs. Cela permet aux éditeurs de site de mettre en avant tel profil, par rapport à tel autre. Et de déterminer ceux pour lesquels une panne temporaire causerait une détérioration sensible du service. "Être capable de prédire la popularité d’un profil permet également d’adapter le temps de chargement des pages sur le réseau social",précisent les scientifiques.
Privilégier les profils les plus réputés
En clair, les développeurs peuvent privilégier les profils les plus réputés. Ce, en augmentant la vitesse de présentation des pages qui ont le plus de chances d’être consultées par les membres du réseau social. Plusieurs facteurs déterminent la popularité d’un profil. D’autres n’ont qu’une influence limitée. Et selon eux, la popularité est en grande partie désignée par le nombre moyen de fois où un profil est consulté par d’autres internautes. Pour augmenter sa notoriété, le meilleur moyen reste du coup d’accepter toutes les demandes de contact. Les chercheurs démontrent également que la souscription à des groupes n’a qu’un impact relatif sur la réputation d’un utilisateur.
Les profils renseignés gagnent en visibilité
Il existe en revanche une corrélation entre la manière dont l’utilisateur se présente sur le réseau social et la visibilité qu’il acquiert auprès des autres membres de la communauté en ligne. Soigner son curriculum vitae, apporter des renseignements complémentaires sur son profil, ou encore mettre à jour ses informations personnelles : tout cela entre en compte. Ajouter une photo sur son profil est également indispensable. "De fait, les profils sans photographie sont bien moins consultés que les autres",mentionne le rapport. A noter : aucune différence significative n’a été relevée entre les profils masculins et les profils féminins.
* L’enquête de l’université de Darmstadt a été menée sur plus de trente mille profils d’un réseau social européen, durant une période de trois mois.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas