Pornographie sur téléphones portables : un marché annuel d’un milliard de dollars en 2008

Par 26 octobre 2004
Mots-clés : Smart city

Ceux qui ont placé des billes dans la pornographie sur Internet il y a quelques années ont bien fait. Aujourd’hui, le développement du haut débit donne même un nouveau souffle à la pornographie...

Aujourd’hui, le développement du haut débit donne un nouveau souffle à la pornographie sur le web en permettant aux amateurs de télécharger plus rapidement images et vidéos. Dans la téléphonie mobile, le succès est moindre… pour l’instant ! Selon une très récente étude du cabinet américain Yankee, le décollage de la pornographie sur mobiles est imminent. Ses analystes estiment qu’en 2008, les particuliers américains dépenseront pas moins de 90 millions de dollars pour des contenus classés X. Et au niveau mondial l’envoi de pornographie sur téléphones mobiles représentera un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars par an en 2008 ! Reste qu’il faut oser se lancer ! Pour l’instant, les opérateurs de téléphonie mobile montrent quelques réticences à s’introduire sur ce nouveau business. Sous couvert d’une crainte que des contenus pornographiques soient accessibles aux mineurs, ils craignent peut-être que leur image ne soit entachée par le lancement de services pornographiques… La filiale britannique de Vodafone a tenté le coup : en mettant en place un système de protection des enfants, l’opérateur a lancé avec la start-up PhoneBox Entertainment le service PhoneErotica.com. Pas de doute, la pornographie sur mobile a de l’avenir, comme peut déjà l’observer Vodafone : son service cumule déjà 75 millions de visites par semaine ! (Atelier groupe BNP Paribas - 26/10/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas