Portable étudiant : reprise à la rentrée de septembre et bilan de la première édition

Par 05 juillet 2005
Mots-clés : Smart city

Les micro portables font leur rentrée 2005 ! Gilles de Robien, ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, a en effet annoncé lundi dernier le pré-lancement...

Les micro portables font leur rentrée 2005 ! Gilles de Robien, ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, a en effet annoncé lundi dernier le pré-lancement de l'opération MiPE2 : Micro Portable étudiant, édition 2005-2006. Le principe reste le même : "mon micro portable pour le prix d'un café par jour" (un euro).

Le nombre de partenaires de l'opération passe de 17 à 28 avec, en particulier, l'arrivée de quatre grandes enseignes de la distribution. Des partenariats ont été établis avec des éditeurs de logiciels qui proposeront des contenus numériques à des tarifs préférentiels (encyclopédies, manuels et exercices en droit, médecine, sciences de l'ingénieur...).

Les objectifs pour 2006 sont :

- 25 % d'étudiants équipés.
- 100 % des campus offrant l'accès gratuit à l'Internet.
- 100 % des établissements développant des mesures d'aide aux étudiants (cautions ou aides financières ou prêts d'ordinateurs…) et des dispositifs d'accompagnement et de formation.

Bilan de la première édition

Lancée par François Fillon en septembre 2004, la première édition a rempli ses objectifs selon la Délégation aux usages de l'Internet. 100 000 étudiants se sont équipés lors des quatre premiers mois et 32 000 prêts ont été octroyés. Les 6,5 millions d'euros investis par le ministère et les universités ont permis à 95 % des campus universitaires de s'équiper en accès Wi-Fi.

Dans 80% des cas, le micro-ordinateur acquis grâce à cette opération est le premier ordinateur personnel de l'étudiant. Le prêt moyen se situe aux alentours de 1400 euros, pour l'achat de portables "milieu de gamme" (de 1300 à 1500 euros).

L'enquête de satisfaction révèle que 90 % des étudiants ayant acquis un matériel labellisé MiPE sont prêts à recommander à leurs proches de faire de même. 40 % d'entre eux estiment que la disponibilité du prêt est l'élément le plus important de l'opération.

L'effort se tourne maintenant vers les usages, avec une politique d'accompagnement des étudiants et la mise en place de systèmes de prêts à la journée ou de prêts longue durée d'ordinateurs en faveur des étudiants les plus défavorisés.

(Atelier groupe BNP Paribas - 05/07/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas