Des portables dopés à la 3,5G chez Dell

Par 27 janvier 2006

A l'heure actuelle, tous les ordinateurs portables, ou presque, intègrent nativement des composants réseau sans fil comme le Wi-Fi. L'évolution logique suivante est de proposer l'accès aux...

A l'heure actuelle, tous les ordinateurs portables, ou presque, intègrent nativement des composants réseau sans fil comme le Wi-Fi. L'évolution logique suivante est de proposer l'accès aux réseaux de téléphonie mobile à haut débit, dont la couverture est bien plus étendue, en dépit des quelque 100 000 hotspots Wi-Fi présents dans le monde. Dell vient pour cela de passer un accord avec Vodafone pour commercialiser d'ici six mois des PC portables intégrant nativement un composant HSDPA.
 
Seul hic : le HSDPA (High Speed Downlink Packet Access), qui permet théoriquement d'atteindre des débits supérieurs à 1 Mb/s, n'est pas encore déployé par les opérateurs européens. Rappelons que cette nouvelle norme, que l'on appelle parfois 3,5G, est une évolution de la 3G (UMTS). Elle ne demande donc la construction d'un nouveau réseau, mais juste l'adaptation de celui qui a été mis en place pour la 3G.
 
Si Dell s'engouffre sans attendre dans la brèche, c'est que ses équipements HSDPA sont rétrocompatibles. En attendant le déploiement de la 3,5G, les clients de l'assembleur pourront toujours profiter des débits de la 3G (de l'ordre de 350 Kb/s) en situation mobile, ou de ceux du réseau Edge, l'évolution du GSM.
 
Rappelons qu'en France, l'opérateur Orange a déjà commercialisé une carte pour PC compatible 3G/HSDPA, et que sur l'île de Man, des tests de la technologie HSDPA sont déjà en cours.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 27/01/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas