[Portrait d’innovateur] Raul Bravo rend les chariots industriels autonomes

Par 18 juillet 2014
Raul Bravo

Entretien avec Raul Bravo, fondateur de l’entreprise Balyo, spécialisée dans la robotisation des véhicules de transport de palettes. Il a développé la technologie MOVEBOX qui permet l’orientation et le déplacement des chariots de manière automatique, sans conducteur, pour augmenter la productivité en usine.

Un innovateur ? Oui, depuis son pays natal, l’Espagne où Raul y suit des études d’ingénieur spécialisé en télécommunications à l’Université Polytechnique de Catalogne. Durant sa formation, il y mène des projets de recherche dans la communication mobile qui lui valent de gagner deux prix distinctifs en tant que meilleur ingénieur en Espagne. Il a ensuite rejoint Paris pour continuer son parcours avec un MBA au Collège des Ingénieurs. C’est sa rencontre avec Thomal Duval, qui deviendra son associé à Balyo, qui le pousse à s’intéresser à la robotique. Alors étudiant à l’ecole Centrale et spécialisé en robotique, Thomas partage avec Raul son envie de faire évoluer la technologie robotique. Ils s’associent donc pour mener à bien leur projet en unissant leurs savoir-faire respectifs.

L’idée disruptive ? Robotiser des chariots de manutention pour transporter des palettes de manière automatisée. Créée officiellement en 2005, c’est tout de même depuis plus de dix ans que les associés travaillent sur l’idée au coeur de l’entreprise Balyo. Raul insiste sur le fait qu’il travaille dans le domaine robotique mais ne développe pas des robots à proprement parler. Il conçoit la technologie MOVEBOX qui permet de rendre n’importe quel chariot autonome. C’est grâce à un seul capteur unique capable de détecter la position du chariot robotisé à l’intérieur d’un bâtiment, sans avoir recours à une couverture GPS. Le dispositif MOVEBOX, pionnier dans son domaine, peut ainsi se placer sur un chariot standard et guidera celui-ci dans l’entrepôt ou l’usine pour assurer le transport des palettes. Entièrement autonome, il s’adapte à l’environnement et se déplace de façon fluide parmi les autres personnes présentes sur les lieux.

Pourquoi s’intéresser à la robotisation des véhicules industriels ? Le transport de palettes est une nécessité dans tous les secteurs puisque que n’importe quel produit commercialisé a été auparavant fabriqué dans une usine ou distribué par l’intermédiaire d’un entrepôt. L’idée d’automatiser les véhicules industriels avait déjà été abordée par d’autres, mais Raul estime que le succès de Balyo réside dans sa stratégie de spécialisation. En effet, se concentrer sur les chariots de transport de palettes a permis à l’entreprise de développer un outil unique utilisé par de grands groupes en Europe et aux Etats-Unis, tels que Saint-Gobain ou Carrefour.

En quoi ça nous impacte ? Alors que la manutention a dépassé le secteur du BTP par le nombre d’accidents du travail, le dispositif MOVEBOX entend réduire la pénibilité du travail. En effet, le chariot est conduit par la technologie robotique et non par un opérateur. De ce fait, le gain de productivité dans l’usine ou l’entrepôt est important. "Cela permet de faire plus avec moins de ressources." commente Raul. Ce qui atténuerait le besoin de délocalisation des locaux et pousserait les chefs d’entreprise à conserver leurs usines en France.

A l’avenir ? L’entrepreneur a conscience que Balyo et la technologie moveBOX ont un potentiel de développement important. Il souhaite appliquer le concept de robotisation de véhicules à d’autres secteurs d’activité sur lesquels il ne communique pas encore. A suivre...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas