Il est maintenant possible de personnaliser ses logiciels

Par 15 avril 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Pour faciliter l'usage des applications, une solution sera de passer la main à l'utilisateur en ce qui concerne le design : choix de la disposition, taille des éléments...

Lorsqu'on utilise un logiciel, notre interaction avec la machine est limitée aux actions définies par les concepteurs des programmes. Pour éviter cela, Sergey Andreyev, du Department of Mathematical Modelling de l'Institut de Minsk sur le Transfert de la Chaleur et de la Masse, a développé un système dans lequel il est possible de redimensionner et de déplacer les objets contenus dans les programmes. L'objectif est que l'utilisateur adapte les contenus à ses propres besoins. Cela revient finalement à étendre à tout logiciel ce que nous sommes capables de faire avec une fenêtre Windows. " Les utilisateurs sont plus à même de connaître leurs besoins que les concepteurs " , explique Sergey Andreyev à L'Atelier.
Des objets qui s'adaptent aux besoins des utilisateurs
" Ce, aussi bien dans la disposition et la dimension des objets qu'ils utilisent dans les programmes ". Par exemple, dans le cadre d'un logiciel scientifique ou d'ingénierie, l'utilisateur a de nombreuses informations à l'écran. Celles dont il a besoin ne sont pas nécessairement celles qui sont le plus visible. L'utilisation du dispositif rend possible le contrôle de tous les éléments contenus dans le programme : les échelles, les commentaires, les tracés... Pour les éléments qui sont traditionnellement fixes, il est possible de les disposer à sa guise.
Peut être utilisé dans les logiciels "fixes"
Pour Sergey Andreyev, " c'est un moyen de personnaliser l'utilisation de chaque logiciel afin d'améliorer l'efficacité de chaque utilisateur ". Cet algorithme offre également des opportunités dans la finance car les traders ont besoins d'avoir un accès détaillé aux informations afin de prendre les décisions plus rapidement. Mais le secteur boursier n'est pas le seul concerné : "cet algorithme est adaptable aussi bien aux anciens qu'aux nouveaux programmes " conclut-il.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas