Il est possible de se faire rembourser Windows.

Par 28 mars 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Déjà possesseur d'une machine équipée du système d'exploitation de Microsoft, ne souhaitant pas payer une seconde fois pour le même produit, un instituteur à Montpellier, Rémi Lacombe, est parvenu...

Déjà possesseur d'une machine équipée du système d'exploitation de
Microsoft, ne souhaitant pas payer une seconde fois pour le même produit,
un instituteur à Montpellier, Rémi Lacombe, est parvenu à se faire
rembourser Windows par l'hypermarché où il avait acheté son
micro-ordinateur.
Après quatre semaines de pourparlers, il a obtenu un remboursement de 650
F en liquide. Un vendeur du rayon micro-informatique du Casino de
Celleneuve confirme "le client a restitué le CD-Rom avec la licence. Nous
lui avons remboursé le prix de la mise à jour".
Ayant su que des utilisateurs étaient parvenus à se faire rembourser à
l'étranger, Rémi Lacombe s'est fait aider par Roberto Di Cosmo, un
adversaire farouche de Microsoft "Roberto Di Cosmo m'a dit que j'étais le
premier Français recensé à obtenir le remboursement. J'ai eu des
difficultés. Mais je ne tenais pas à payer Windows 98 alors que j'avais
déjà Windows 95. Il a fallu que je retourne quatre ou cinq fois au
supermarché".
Roberto Di Cosmo est l'auteur, avec Dominique Nora, de "Le Hold-Up
planétaire, la face cachée de Microsoft", éditions Calmann-Lévy - 92 F.
(Libération - 27-28/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas