La Poste veut aider sa clientèle à franchir le cap de l'euro.

Par 07 avril 1998

Comme le précise Jacques Jordan, directeur de la mission euro, "pour nous, c'est aussi une occasion d'affirmer notre mission de service public. Nous recevons en effet près d'un milliard de visiteurs...

Comme le précise Jacques Jordan, directeur de la mission euro, "pour nous,
c'est aussi une occasion d'affirmer notre mission de service public. Nous
recevons en effet près d'un milliard de visiteurs par an dans nos
bureaux". Cette population est en partie composée de personnes âgées et de
personnes en difficulté. Dès 1999, les 17 000 guichets de La Poste
pratiqueront le double affichage des tarifs postaux comme financiers et
accepteront tous les moyens de paiement en euros sous forme scripturale
(chèques euros, cartes bancaires). Dès cette date, les titulaires d'un CCP
disposeront sur leurs relevés d'opérations des mentions en euros "une
prestation gratuite" et pourront obtenir un second chéquier en euros. Les
clients pourront conserver jusqu'en 2002 leur compte actuel, le
basculement se fera automatiquement fin 2001 sans changer de numéro de
compte.
Jusqu'à la fin 2001, les timbres resteront, quant à eux, tarifés en
francs.
310 000 agents seront formés pour pouvoir répondre aux questions de la
clientèle. 800 personnes travaillant en zone sensible recevront une
formation adaptée. 720 jeunes seront recrutés pour jouer le rôle de relais
euro auprès des associations, des mairies ou de l'éducation nationale.
La Poste espère aussi, en utilisant l'euro, se repositionner à l'échelon
européen.
(La Tribune - 07/04/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas