PowerPoint à l’épreuve des plateformes en ligne et du design

Par 10 février 2015 2 commentaires
Bunkr

L’interface complexe et vieillissante de Powerpoint a conduit de nouveaux acteurs à se lancer dans des logiciels de présentation de contenu. Ils se concentrent sur une interface épurée et pertinente, et mettent l’accent sur le design et la disponibilité en ligne.

Microsoft n’est pas l’inventeur du système le plus connu des présentations, PowerPoint. A l’origine, le logiciel de présentations a été développé par la société Forethought, dirigée par Bob Daskins. Au début des années 80, la société développe Presenter, ancêtre de PowerPoint destiné au Macintosh d’Apple. Conscient de la puissance et des perpectives du logiciel pour le monde professionnel, Bill Gates rachète Forethought en 1987 pour 14 millions de dollars. Presenter est alors renommé PowerPoint, compatible Mac et PC. Si les débuts sont difficiles à cause du prix et d’une utilisation des ordinateurs en milieu professionnel encore faible, PowerPoint se démocratise dans les années 90 avec la sortie de la première suite Office de Microsoft en 1990, qui comprend Word1.1, Excel 2.0 et PowerPoint 2.0. La première version CD-ROM date quant à elle de 1992, avec PowerPoint 3.0. 

Interface de PowerPoint 3.0.

Depuis, le logiciel PowerPoint s’est imposé comme le leader des outils de présentation dans le monde professionnel. Le succès rencontré par Windows 95 a assis la domination de Microsoft dans les systèmes d’exploitation et PowerPoint a bénéficié de cette vague et devint universel. Si la logique des présentations en « slides » reste la plus utilisée pour présenter un quelconque travail, le logiciel de Microsoft est tout de même mis à l’épreuve : entre plateformes online de partage et applications de présentation se concentrant sur le design et la personnalisation, les concurrents renouvellent l’expérience de la présentation d’idées. 

Sortie de Windows 95 dans les magasins.

Le « online » s’impose face au logiciel physique

Avec le développement des réseaux sociaux et plus largement de l’habitude du partage massif d’informations sur Internet, les plateformes permettant de rendre publiques et de créer en ligne ses présentations grandissent et se démocratisent. Plus simples, plus rapides, ces plateformes deviennent des alternatives convaincantes. La plus célèbre de ces plateformes est Slideshare fondée en 2006. Celle-ci permet de créer une « chaîne » à laquelle les utilisateurs peuvent s’abonner (sur le même principe que Youtube) qui permet de partager des présentations. Celles-ci sont classées par thèmes, et par popularité car le nombre de vues de chaque présentation est disponible. Conscient de la puissance de cet outil de partage d’idées à vocation professionnelle, LinkedIn s’offre Slideshare en 2012 pour 120 millions de dollars et cette association en fait l’un des médias sociaux BtoB les plus importants. Slideshare fonctionne tout de même avec des présentations au format Powerpoint ou de la suite Office, ainsi que Pages d’Apple. 

A quand l’internalisation? SlideShare propose déjà de créer ses propres présentations directement depuis la plateforme grâce au partenariat avec Haiku Deck.  D’autres plateformes en ligne comme Prezi et ReadyMag se sont quant à elle positionnées comme des concurrents directs de PowerPoint. L’essor de ces plateformes révèlent que le logiciel de présentation n’est plus un bien que l’utilisateur possède mais il devient un outil devant être accessible partout, tout le temps. Si Prezi s’oriente lui vers des présentations interactives et d’un autre format, le service proposé par ReadyMag est dédié à la publication de magazines, présentations, sites web … Il est donc facile pour ces outils online  de convaincre car l’utilisateur a déjà le pied à l’étrier : «  templates »  de qualité, mise en page rapide et facilité de les partager. Et un design soigné qui ne demande pas de compétences à l’utilisateur. 

« Séparer le contenu du design »

Avec le lancement de Keynote, Apple avait mis l’accent sur le design et la simplicité des présentations grâce à des modèles de qualité. Son succès témoigne de l’importance du design pour ce type d’outil. Lors du Demo Day du célèbre incubateur californien 500 Startups début février, l’ une des start-up s’est-elle même présentée comme le « PowerPoint killer ». Nommée Slidebean, son service simplifie au maximum les actions. A l’utilisateur d’entrer son texte et de choisir l’ambiance de sa présentation et Slidebean s’occupe automatiquement du design parmi un choix varié de modèles. Il est alors possible de le publier sur Slidebean ou le télécharger. Comme affirmé lors de la conférence par le CEO Jose Cayasso, la stratégie est simple : « séparer le contenu du design avec un outil intuitif ». 

La start-up Bunkr pousse la démarche plus loin. Membre de l’incubateur parisien TheFamily, Bunkr se revendique également  « PowerPoint killer » mais met l’accent sur la personnalisation et l’ouverture de ses présentations selon les métiers. Bunkr propose donc des outils de présentations destinés aux speakers, marketeurs, designers, développeurs ou encore entrepreneurs. Et Bunkr se démarque en permettant d’importer directement du contenu présent sur le web dans sa présentation : des vidéos Youtube, Vimeo…, des morceaux Soundcloud, des tweets, des publications Facebook etc. Bunkr se veut une plateforme ouverte à l’intégration d’autres services afin que l’utilisateur puisse directement importer des données sans avoir à les reproduire sur la plateforme. Quant au design, il est possible d’importation des données directement à partir d’autres plateformes « modernes ». 

 

 

 

Haut de page

2 Commentaires

A noter que Microsoft avance aussi avec Sway, un concurrent de prezy mais qui pourrait être une bonne alternative à Powerpoint.

Soumis par Benjamin935 - le 10 février 2015 à 09h13

Google Slides est une bonne option pour travailler en mode collaboratif avec ses collègues sur une même présentation.
www.slidescarnival.com propose des templates très réussis et simples à utiliser.

Soumis par Gas (non vérifié) - le 10 février 2015 à 12h29

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas