Premier bilan de Towercast.

Par 27 juin 2001
Mots-clés : Digital Working, Europe

Sogetec devenait Towercast il y a un an et adoptait, avec ce nouveau nom, un nouveau positionnement à destination du marché des télécommunications et de la diffusion audiovisuelle. Towercast dress...

Sogetec devenait Towercast il y a un an et adoptait, avec ce nouveau nom,
un nouveau positionnement à destination du marché des télécommunications
et de la diffusion audiovisuelle.
Towercast dresse aujourd’hui le bilan de son activité sur ces nouveaux
marchés. Selon son directeur général, Patrick Bellin, le concept de tower
company lancé sur le marché français a largement trouvé sa place.
L’ensemble des professionnels des télécommunications et des instances de
régulation, reconnaissant les avantages de la mutualisation d’équipements,
a parfaitement compris l’intérêt du métier de Towercast. Les opérateurs de
téléphonie mobile confient de plus en plus l’externalisation de leurs
équipements et les collectivités locales comprennent l’intérêt de la
mutualisation en terme d’aménagement de territoire.
Towercast gère un patrimoine de plusieurs centaines de points hauts pour
la radiodiffusion (FM, DAB), la télévision numérique terrestre, l’UMTS, la
boucle locale radio et la radio professionnelle.
Towercast détient une part de marché de la diffusion FM privée de 22 %,
avec la diffusion de 30 nouvelles stations. Sur le marché du DAB,
Towercast supporte aujourd’hui 40 % des acteurs de ce marché.
Au cours de cette première année d’exercice, Towercast a débuté son
expansion internationale. Actuellement, la société lance ses services en
Scandinavie et en Belgique. Elle a acquis «TransTelecom International»,
renforçant ainsi son expertise en terme de faisceaux hertziens, et
«Antelcom», ce qui lui a permis de consolider son parc de points hauts.
Ce dernier devrait atteindre le chiffre annoncé de 1 000 sites pour 2002.
La société poursuit ses investissement pour assurer le développement de
son parc de points hauts, financer de nouvelles acquisitions selon la
nature de ses prochains besoins et lancer l’internationalisation de ses
services vers l’Europe Occidentale.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 27/06/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas