Premier bilan décevant pour la carte Vitale.

Par 25 août 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

Bien qu’elle ait été distribuée en Bretagne, en Champagne-Ardenne et en Lorraine à plus de trois millions de patients, seules trois milles feuilles de soins ont été transmises par ordinateur depuis ...

Bien qu’elle ait été distribuée en Bretagne, en Champagne-Ardenne et en
Lorraine à plus de trois millions de patients, seules trois milles
feuilles de soins ont été transmises par ordinateur depuis le mois de mai.
La carte Vitale est censée permettre aux patients et aux médecins de se
passer des traditionnelles feuilles de soins en papier. Tous les assurés
sociaux devraient la recevoir d’ici à un an.
Seuls un tiers des médecins bretons, lorrains et champenois sont déjà
équipés d’un ordinateur et d’une carte spéciale pour télétransmettre
directement leur ordonnance aux caisses d’assurance maladie.
Plus de la moitié des médecins, au niveau national, ont souscrit un
contrat d’aide à l’informatisation. Toutefois, beaucoup sont hostiles au
nouveau système qu’ils jugent trop coûteux.
Pour la CNAM, il s’agit d’une période de “rodage” “l’informatisation
est un grand changement pour les médecins, cela ne peut pas se faire en
deux jours”.
(Le Parisien - Les Echos - La Tribune - 26/08/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas