Premier groupe mondial de vente par correspondance, Otto joue la carte

Par 04 novembre 1998
Mots-clés : Future of Retail, Europe

d’Internet. Son président, Michael Otto estime “les nouveaux médias et Internet avant tout vont devenir une composante de notre vie quotidienne”. Le commerce électronique en Allemagne, selon les ...

d’Internet.
Son président, Michael Otto estime “les nouveaux médias et Internet avant
tout vont devenir une composante de notre vie quotidienne”.
Le commerce électronique en Allemagne, selon les prévisions d’Arthur D.
Little, atteindrait actuellement 1,5 milliard de marks par an (5 milliards
de F), chiffre qui devrait s’élever en l’an 2000 à 35 milliards. Dans
l’ensemble du commerce, sa part atteindrait 9 % en 2005 et 18 % en 2010.
Selon Michael Otto “ces chiffres me paraissent un peu élevés, mais ils
montrent bien la tendance”. Selon lui, 5 % en 2005 “c’est déjà énorme”,
tout en rappelant que la part actuelle de la VPC dans le commerce ne
dépasse pas 5 %.
Filiale opérationnelle du groupe en Allemagne, Otto Versand a effectué ses
premiers pas dans le multimédia en 1994 en lançant le premier catalogue
sur CD-ROM d’Allemagne. Ce CD-ROM comprenant plus de 100 000 articles a
été édité à 400 000 exemplaires pour 1997-1998.
Concentrant ses efforts sur un développement dans le commerce
électronique, Otto, en plus de son site Web, a lancé en octobre dernier un
“centre commercial virtuel”, le plus grand d’Allemagne. Baptisé
“Shopping24”, ce centre propose plus de 2,5 millions d’articles
provenant de 13 fournisseurs , ainsi que des services de banque en ligne
et de voyage. Pour sa première année, il devrait réaliser un chiffre
d’affaires de 15 millions de marks (50 millions de F).
(Les Echos 04/11/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas