Première année mitigée pour le .eu en France

Par 11 avril 2007
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Le .eu, extension européenne de nom de domaine, a un an! Inaugurée le 7 avril 2006 par l'Union européenne, l'extension a séduit 2.547 millions d'internautes à ce jour. Mais si l'Europe semble en général conquise...

Le .eu, extension européenne de nom de domaine, a un an! Inaugurée le 7 avril 2006 par l'Union européenne, l'extension a séduit 2.547 millions d'internautes à ce jour. Mais si l'Europe semble en général conquise, l'Hexagone résiste. En effet, selon l'Eurid, le registre européen, seuls 170 000 Français ont enregistré pour le moment un nom de domaine en .eu.
 
Selon un sondage mené par l'Eurid sur 5 500 personnes issues des 25 pays membres de l'Union à la fin 2006, 10% des Français interrogés seulement ont annoncé avoir enregistré un nom de domaine européen.
 
Ce désintérêt peut s'expliquer par l'ouverture, en juin 2006, de l'extension .fr aux particuliers. Pour un porte-parole d'Eurid, dans des propos rapportés par 01net, "l'ouverture du .eu a correspondu avec l'ouverture du .fr pour les particuliers. Jusque-là, il était difficile pour tout un chacun d'enregistrer un nom de domaine avec l'extension nationale. Quand cela a été possible, les Français ont préféré le .fr au .eu. Dans les autres pays, où les particuliers possédaient déjà les extensions nationales comme le .de par exemple [en Allemagne - NDLR], ils ont réservé leur .eu".
 
C'est effectivement en Allemagne que l'extension européenne a obtenu le plus grand succès, avec plus de 769 000 noms de domaine enregistrés. La Grande-Bretagne, avec 420 000 .eu, se place en deuxième position, suivie des Pays-Bas (319 000). Et la France, malgré son peu d'engouement pour le nom de domaine européen, se place en quatrième position.
 
Qui enregistre des noms de domaine en .eu? Selon le gestionnaire européen, ce sont majoritairement les professionnels et les entreprises qui s'intéressent à l'extension (69.9%). Les particuliers, en effet, ne sont encore que 30.1% à y voir un intérêt. Mais les choses pourraient peut-être s'inverser!
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 11/04/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas