Les premières ventes en ligne sécurisées par carte à puce ont débuté.

Par 24 novembre 1997
Mots-clés : Future of Retail

Dans le cadre du projet français de commerce éléctronique Cybercard , les premières transactions sécurisées par le protocole C-SET viennent d'être enregistrées. Une fois s'être inscrit auprès de l'u...

Dans le cadre du projet français de commerce éléctronique Cybercard , les
premières transactions sécurisées par le protocole C-SET viennent d'être
enregistrées. Une fois s'être inscrit auprès de l'une des banques
participant à l'opération (Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Banque
Populaire, CIC, La Poste, la Caisse d'Epargne), le commerçant obtient un
contrat monétique d'Europay. Les coordonnées du commerçnt ou de la société
qui accueille son site sont alors communiquées à Cap Gemini afin de
procéder à l'installation du logiciel C-SET Merchant Server. Ce serveur,
conçu par Cap Gemini, sécurise les transactions et orchestre les échanges
entre l'ordinateur et le lecteur de carte à puce du client. Le responsable
technique de Cap Gemini, Olivier Harry, explique qu'il "faut aussi que le
commerçant recoive d'Europay son identité certifiée par courrier
électronique ou par disquette" pour que l'application sécurisée soit
opérationnelle. Avec deux mille porteurs environ et une trentaine de
commerçants, C-SET ne fait que commencer.
(01 Informatique - 21/11/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas