Les premiers terminaux permettant de recevoir des pages web arrivent.

Par 23 mars 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Responsable de la communication de Nokia, Eija-Riitta Huovinen affirme "cette année, sera celle de l'Internet mobile. Tous les grands constructeurs ont annoncé de nouveaux appareils qui permettent d...

Responsable de la communication de Nokia, Eija-Riitta Huovinen affirme
"cette année, sera celle de l'Internet mobile. Tous les grands
constructeurs ont annoncé de nouveaux appareils qui permettent d'afficher
des informations du web".
Lors du Cebit de Hanovre, le finlandais Nokia, le suédois Ericsson et un
grand nombre de constructeurs comme Alcatel, Siemens, Mitsubishi
Electronics ont présenté de nouveaux modèles compatibles avec le nouveau
protocole WAP défini par un Forum regroupant les principaux constructeurs,
des opérateurs, des éditeurs de logiciels ou des fabricants
d'infrastructures.
Seul Motorola reste pour l'instant à la traîne. Avant de lancer son
premier appareil compatible, probablement avant l'été prochain, il attend
que les dernières spécifications de la nouvelle version du WAP soient
connues. Directeur général de la division des communications personnelles
de Motorola, Franck Lloyd déclare "mais tous nos produits seront
compatibles avec WAP dès l'an prochain".
Le WAP, basé sur l'Internet Protocol (IP), utilisé pour la transmission de
données sur Internet, permet désormais aux téléphones portables d'afficher
des pages web spécialement conçues pour la taille de leurs écrans. Les
appareils mobiles ne pouvaient, jusqu'à présent, que transmettre de brefs
messages composés uniquement de lettres et de chiffres.
Cette première entrée des téléphones mobiles dans le domaine de la donnée
a connu cependant un vif succès. Responsable de la communication
d'Ericsson, Cecilia Lindgren explique "à l'origine, tout le monde pensait
que cette possibilité d'envoyer des messages n'intéresserait personne. En
réalité, on s'est aperçu que les jeunes en particulier s'en servaient
énormément". Selon le quotidien allemand Hannoversche Allegmeine Zeitung,
le nombre de ces messages a été multiplié par deux tous les six mois pour
atteindre 100 millions de messages envoyés chaque mois chez l'opérateur
allemand D2-Mannesmann.
Ce dernier prévoit désormais d'ouvrir à la mi-1999 des services basés sur
le protocole WAP.
En France, Eija-Riitta Huovinen affirme "Nokia va fournir à France Télécom
une solution WAP complète, depuis les infrastructures jusqu'aux terminaux,
qui devrait être lancée à l'automne". IIkka Raiskinen, directeur
financier de Nokia constate "Dans tous les marchés où la pénétration de la
téléphonie mobile est suffisante et où les questions de couverture ou de
qualité de la voix sont réglées, les opérateurs cherchent désormais à
offrir de nouveaux types de services".
De nouveaux acteurs baptisés "fournisseurs de contenus" mettront en place
ces nouveaux services.
(Le Figaro - 23/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas