Les "primes de bienvenue" coûtent cher aux opérateurs.

Par 27 mars 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

Les trois opérateurs ayant offerts des "primes de bienvenue", supprimées depuis peu, pour gagner des abonnés supplémentaires, ont également dû supporter différents coûts commerciaux. Suivant les opé...

Les trois opérateurs ayant offerts des "primes de bienvenue", supprimées
depuis peu, pour gagner des abonnés supplémentaires, ont également dû
supporter différents coûts commerciaux. Suivant les opérateurs, le coût
d'acquisition d'un abonné varie entre
1 500 et 2 200 F, soit environ pour l'an passé 3 milliards pour France
Télécom, entre 2,5 et 3 milliards pour Cegetel et près de 1 milliard pour
Bouygues Télécom. Tous trois ne répercutent pas de la même façon ces coûts
dans les comptes 1997. Si France Télécom a pris en charge en 1997
l'ensemble de ces coûts, ses deux concurrents, moins prospères pour
l'instant, ont choisi de les étaler. Alors que Cegetel les amortit sur
douze mois, Bouygues Télécom a préféré étaler sur 4 ans les coûts "qui
peuvent être directement affectés à un abonné".
(Le Figaro - 27/03/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas