Prismatic souhaite créer un nouveau réseau social basé sur les centres d’intérêts

Par 03 janvier 2014
homme tenant une tablette dans les main avec plusieurs icônes représentant des c

Prismatic souhaite proposer un contenu d’information personnalisé et couvrant la totalité des centres d’intérêt de ses utilisateurs.

 

Il existe de nombreuses applications mobiles proposant du contenu d’information en ligne personnalisée. Certains réseaux sociaux tel que Facebook ou Twitter souhaitent proposer des actualités basées sur les centres d’intérêt de leurs utilisateurs. Seulement, leurs recommandations sont souvent limitées à certains domaines, aux commentaires déjà publiés par leurs internautes ou aux activités de leurs réseaux sociaux. Prismatic, une startup basée à San Francisco souhaite construire un réseau social dans le but de fournir aux internautes un contenu d’information répondant à leurs centres d’intérêt divers et variés. L’entreprise, qui base son service sur des algorithmes d'apprentissage automatique vient de lancer une nouvelle version ou de son application iOS, améliorant son système de recommandation et de circulation d’information. Depuis sa création il y a environ un an, elle a levé 15 millions de dollars de financement auprès d’un groupe d’investisseurs dont Accel Partners et l’investisseur russe Yuri Milner.

Du contenu d’information couvrant la totalité des centres d’intérêt

Le service offert par Prismatic fonctionne comme un lecteur de flux RSS tel que Feedly ou le défunt Google Reader, mais est principalement alimenté par le social et les centres d’intérêt de ses utilisateurs. L’application mobile permet ainsi de consulter du contenu d’actualité, l’activité de son réseau social et de découvrir de nouveaux sujets correspondant aux activités des personnes que l’utilisateur souhaite suivre. Les utilisateurs peuvent définir les sujets qui les intéressent et les personnes qu’ils souhaitent suivre, lire et regarder les articles et photos proposées, et partager du contenu en réponse à certains sujets. Puisqu’ils partagent et commentent les articles, le système apprend de plus en plus sur chacun des utilisateurs et peut ensuite faire des recommandations plus efficaces. Prismatic, qui est principalement une application iPad et iPhone, ne possède pas pour l’instant certaines caractéristiques d’un réseau social tel que les messages d'état ou les pages de profil à entretenir. Cependant, un des objectifs du site internet est de faire en sorte de favoriser les échanges et discussions entre utilisateurs afin d’augmenter leur engagement.

Les données au cœur de la stratégie

Prismatic a la particularité d’avoir une expertise scientifique sur les données et le « machine learning » et est donc à la différence de ses concurrents, plus orienté Big Data que média. La startup maîtrise en effet le traitement du langage naturel ce qui lui permet de mieux comprendre les intérêts des personnes et de proposer un contenu adéquat. Les principaux points forts du site est de contenir une grande quantité d’informations variées et du contenu que les utilisateurs ne connaissent pas : plus de 5 millions d’histoires par jour et 10,000 centres d’intérêt à suivre. Selon son PDG et fondateur, Bradford Cross, les autres modèles de partage d’informations ne sont pas performants car ils sont assimilés à certains domaines et donc ne prendraient pas la totalité des centres d’intérêt des individus. Pour l’année à venir, l’entreprise ambitionne d’étendre sa base d’utilisateurs, puis de se concentrer sur le contenu en ajoutant par exemple les vidéos. Le marché est compétitif et différents acteurs s’intéressent au contenu d’information personnalisé: Facebook souhaite devenir un journal personnalisé, Flipboard (revue sociale et numérique qui agrège des liens web à partir des cercles sociaux) gagne en popularité, N3twork, une nouvelle application de discussion basée sur les centres d’intérêt vient de lever 12 millions de financement. Ce type de réseaux sociaux en offrant une vision plus représentative de la personnalité des individus et de toutes les choses dont ils s’intéressent réellement apportent de nombreuses perspectives pour les entreprises tel qu’une nouvelle approche pour segmenter et mieux connaître leurs clients.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas