Pour privilégier le système d'exploitation Windows et lutter contre les

Par 25 septembre 1997

charmes de Java, Microsoft réunit cette semaine à San Diego plus de 6 000 développeurs de logiciels. Même si le système d'exploitation Windows de Microsoft est utilisé sur 90 % des micro-ordinateurs...

charmes de Java, Microsoft réunit cette semaine à San Diego plus de 6 000
développeurs de logiciels. Même si le système d'exploitation Windows de
Microsoft est utilisé sur 90 % des micro-ordinateurs dans le monde, tous
les grands éditeurs de logiciels ont décidé d'écrire également des
applications avec Java. Devant ces auditeurs, Microsoft n'a donc pas
hésité à rappeler qu'il représentait toujours la plate-forme d'excellence
pour écrire des logiciels d'aujourd'hui en mettant en avant sa propre
plate-forme de programmation, le Windows Distributed Internet Applications
Architecture (DNA). Celle-ci peut être utilisée pour écrire des
applications aussi bien pour Windows 95 ou le futur Windows 98 que pour
Windows NT. Il s'agit avant tout de rassurer les éditeurs sur la pérennité
des logiciels qu'ils vont développer pour Microsoft. Microsoft a profité
de son forum de San Diego, persuadé que Sun tente de créer un nouveau
système d'exploitation avec Java qui viendrait se superposer au sien, pour
prévenir que la démarche est inutile puisque Windows existe déjà.
Microsoft vient de remplacer tous les modules de logiciels écrits en Java
qui animaient ses pages sur Internet pour "manque de performance" par une
nouvelle technologie, le "dynamic html".
(Les Echos - 26/09/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas