Le prix du cinéma est à débattre sur Internet

Par 20 décembre 2007
Mots-clés : Future of Retail

Un réalisateur californien propose son film sur Internet et permet aux internautes de définir eux-mêmes la valeur de l'oeuvre. Une stratégie qui s'avère financièrement avantageuse pour les auteurs indépendants.

La séance de cinéma n'a plus de prix. Si cette assertion paraît peu vraisemblable, Internet autorise cependant à imaginer de nouveaux modes de rémunération des œuvres cinématographiques. Une idée que le réalisateur Bret Carr a faite sienne en proposant son film "RevoLOUtion" sur Internet en échange d'une somme déterminée par l'internaute. Si le concept rappelle l'initiative du groupe Radiohead qui a mis à disposition "In Rainbows" sur le même principe, le cinéaste n'en est pas à son coup d'essai. Ce dernier avait déjà expérimenté cette technique marketing près d'un an avant la formation anglaise avec la sortie en salle de RevoLOUtion.
Une stratégie rentable
Les spectateurs ayant assisté à l'une des séances organisées à cette occasion étaient invités à pénétrer gratuitement dans la salle obscure. A l'issue de la diffusion du film ceux-ci pouvaient alors payer la somme qu'ils estimaient correspondre à la valeur de l'œuvre. Résultat : le long-métrage aurait rapporté 5 % de plus à son auteur que ce qu'il aurait récolté via la vente de tickets à prix fixe. Une performance qui laisse songeur quand à la pérennité des stratégies marketing "classiques". Aujourd'hui Bret Carr s'est associé au magazine en ligne bloggerandpodcaster.com pour diffuser sa réalisation sur Internet. L'objectif est ici de fédérer une plus large audience que dans les salles.
Le blog comme relais marketing
Et les deux partenaires comptent s'appuyer sur la capacité des bloggeurs et autres adeptes du podcast à relayer l'information sur la Toile. Pour ce faire, ils viennent de lancer la plate-forme VirtualCineplex.com qui propose déjà RevoLOUtion et sur laquelle d'autres films seront à venir. "Pay What You Think It's Worth (ndlr : le nom du concept) combiné à la promotion et la distribution réalisées par les bloggeurs et podcasteurs eux-mêmes change véritablement la donne. Désormais, les cinéastes de talents sans contacts à Hollywood ou de gros budgets marketing pourront s'appuyer sur l'audience massive et mondiale que ces internautes véhiculent", a déclaré Larry Genkin, éditeur de Blogger and Podcaster.

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas