Prix des SMS : l'Arcep rend au Conseil de la Concurrence son analyse

Par 26 janvier 2006
Mots-clés : Digital Working, Europe

Entre le 24 octobre et le 2 décembre, l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a mené son analyse sur le prix des SMS sur le marché des opérateurs de...

Entre le 24 octobre et le 2 décembre, l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a mené son analyse sur le prix des SMS sur le marché des opérateurs de téléphonie mobile français. Elle l'a donné au Conseil de la Concurrence qui possède un délai de six semaines pour rendre un avis.
L'Arcep considère que les prix exercés pour les SMS en France, bien que dans la moyenne européenne, sont élevés, ce qui "constitue un obstacle au plein exercice de la concurrence au niveau du détail, et notamment à la baisse des prix de détail".
On ne sait pas encore quel va être l'impact concret de cette analyse sur le prix constaté par les abonnés français. Cependant, il devrait baisser. Le Conseil de la Concurrence, une fois décidé, rendra son avis à la Commission européenne. Ensuite, cette dernière pourra prendre trois types de décision.
Elle pourra laisser le marché français en l'état et interdire à l'Arcep de se prononcer sur le problème pendant les trois années suivantes. Sinon, elle pourra donner la possibilité à l'Arcep de renouveler son argumentation en ne changeant rien au marché. Enfin, elle pourra exiger une baisse des tarifs des SMS aux opérateurs français de téléphonie mobile.

(Atelier groupe BNP Paribas - 26/01/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas