Les produits laitiers se piquent de modélisation

Par 10 août 2007

Des chercheurs ont mis au point un logiciel capable de reproduire la consistance du lait en se basant sur sa composition et sa réverbération. Cette découverte devrait permettre de sérieuses avancées en médecine...

Des chercheurs ont mis au point un logiciel capable de reproduire la consistance du lait en se basant sur sa composition et sa réverbération. Cette découverte devrait permettre de sérieuses avancées en médecine.
 
"Les logiciels de modélisation graphiques ne sont plus seulement de jolies images simplement esthétiques", annonce Henrik Wann Jensen, un professeur de science informatique de l'University Communications de San Diego. Le chercheur a créé avec deux collègues de la Technical University of Denmark un nouveau modèle de logiciel capable de générer des images réalistes de lait en se basant sur les graisses et les protéines que celui-ci renferme. Loin de se borner à la reproduction fidèle d'un nombre toujours plus important d'objets et matières, le dispositif devrait jouer un rôle important dans les domaines du diagnostic médical, de la science atmosphérique et de la sécurité alimentaire. De nombreux procédés physiques et mathématiques ont été mis en œuvre pour parvenir à reconstituer virtuellement le liquide lacté. Il suffit ensuite de communiquer au logiciel la quantité exacte de graisse et de protéines que l'on souhaite.
 
La lumière comme instrument de mesure
 
Celui-ci détermine alors l'intensité de réflexion de la lumière sur le liquide pour faire apparaître un produit similaire à un verre de lait réel. En effet, le dispositif est capable de reproduire tous les matériaux qui absorbent de la lumière et qui ne sont pas de parfaites sphères. Ainsi, il ne s'arrête pas au lait, et est également en mesure de calculer des données telles que la couleur de l'eau d'un océan en fonction de la concentration d'algues et de minéraux. Le logiciel s'il peut reproduire du lait en en connaissant seulement les ingrédients, peut également, à l'inverse, déterminer la composition d'un liquide simplement sur la base de sa reproduction numérique. "En inversant le modèle, les commerçants pourront repérer la qualité des produits alimentaires qu'ils ont reçus - si le problème en question, évidemment, a modifié la qualité de la lumière se réfléchissant sur la nourriture", ajoute Henrik Wann Jensen.
 
Mieux traiter les maladies de la peau
 
Ainsi, le logiciel a déjà pu fournir des renseignements importants sur le mystère des icebergs "vert". Il a en effet confirmé les théories selon lesquelles ces icebergs, incolores, réfléchissent la lumière de telle sorte qu'ils deviennent bleus en journée, puis verts lorsque le soleil se couche. Désormais, les chercheurs souhaitent se consacrer aux possibles applications dans le domaine de la médecine. Le logiciel devrait en effet pouvoir prédire l'apparence de la peau selon certaines données sur la structure du derme autres que l'hémoglobine et la mélanine. En comprenant comment les composantes de la peau absorbent la lumière, le système pourrait apporter une aide sérieuse aux médecins qui utilisent la lumière pour traiter les maladies de la peau comme le cancer.
 

Différentes étapes du processus 
de reconstitution du lait

(Atelier groupe BNP Paribas – 10/08/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas