Programmes et interfaces n'amènent pas qu'aux jeux

Par 24 avril 2008

Qu'est ce finalement qu'une plate-forme matérielle et logicielle de développement de jeux vidéos ? Des outils pour coder des programmes et des interfaces graphiques. Pas étonnant qu'ils soient détournés de leur but d'origine.

Graphisme
Dans ce domaine, l’exemple le plus impressionnant visuellement du Laval Virtual aura été l'outil d'Imagtp. Cette société de prestations graphiques 3D a bénéficié au travers d’un partenariat d’un des meilleurs moteurs de rendu 3D de jeux vidéos. Moteur que l'on a pu voir à l'œuvre dans des jeux comme Farcry et Crisis de l'éditeur Crytek. Au final, l'entreprise hexagonale s'en est servie pour présenter une maquette virtuelle de l’implantation d’un tramway. Non seulement la très grande qualité du rendu permet de se rendre compte du résultat dans le futur, mais la simulation permet aussi de convaincre les plus réticents lors de la validation des projets.
Outils de développement
Dans la santé, user d'outils habituellement dédiés à des univers ludiques permet de disposer de développer très rapidement et facilement des modules répondant à des besoins cliniques. On peut citer les systèmes de suivi (tracking) visuels comme l'EyeToy de Sony, ou les solutions de développement de création de jeux vidéos. A noter que certains outils ont leurs limites : les jeux proposés avec l'EyeToy sont trop rapides la rééducation de personnes à mobilité réduite.
Quoi qu'il en soit, des solutions auparavant cantonnées au jeu permettent de construire des applications plus perfectionnés et plus rapidement qu’auparavant. Telle la reconstitution de scènes de guerre en Irak pour les vétérans, pour la guérison de traumatismes. Dans ce cas, la capacité des outils de développement actuel à reproduire fidèlement un lieu est importante. Dans les cas où la qualité du rendu graphique n’est pas la plus importante, les modes scénaristiques que l’on peut trouver dans le jeu vidéo inspirent et motivent les applications à fins thérapeutiques.
Interface
Pour les étudiants, la Wiimote de Nintendo sur sa console Wii offre par exemple une solution de suivi des mouvements à béas coût. Pour cela, il faut la détourner et la brancher via bluetooth sur un ordinateur. Cela permet aussi bien à des ingénieurs qu’à des artistes de permettre la création. Citons qu’il existe également des universitaires qui l’utilisent à des fins de simulations et de présentations de modèles 3D. Ceux-ci sont trop complexes pour être aisément maniés à la souris et au clavier.
 

Démonstration avec la société IMAGTP qui utilise un moteur de rendu de jeu vidéo pour ses simulations virtuelles.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas