Prometteuses, les Green IT partent de zéro

Par 07 mars 2008
Mots-clés : Digital Working, Europe

Peu d'entreprises sont sensibilisées aux solutions de communication permettant d'améliorer l'impact de leurs activités sur l'environnement et sur le bien-être collectif. Les consultants et stratégistes comptent changer la donne.

Cinq milliards de dollars en 2013. C'est ce que devrait représenter le marché des technologies vertes selon l'étudeForrester "The Dawn of Green IT services". Pas étonnant ! Les raisons pour se tourner vers le Green sont multiples : diminuer sa consommation d'énergie, réduire ses émissions de carbone, restructurer ses technologies de communication ou encore diffuser une image éco-responsable de son entreprise Sans oublier que d'après un rapport, les entreprises vertes sont aussi les entreprises les plus performantes. Pourtant, en octobre 2007, seules 6% des entreprises interrogées déclaraient utiliser un prestataire de services en green IT. Heureusement, ces mêmes entreprises étaient 20% à envisager d'employer un consultant dans le domaine.
L'Europe première concernée
Des chiffres somme toute prometteurs qui intéressent tout particulièrement les grands cabinets de conseil tels Accenture et Deloitte, qui en profitent pour se spécialiser en initiatives vertes. La première entité à se tourner vers ce type de prestations sera, selon les prévisions, le service public. La multiplication des régulations en termes d'émissions de carbone et de consommation en énergie, en particulier au Royaume-Uni, va en effet accélérer le processus au sein des institutions locales et nationales. Par ailleurs c'est en Europe que l'adoption des Green IT et les investissements vont augmenter le plus rapidement. Ainsi, les dépenses européennes dans ce domaine devraient en 2009 être deux fois plus élevées que celles des USA. La zone Asie Pacifique reste quant à elle à la traîne.
Des solutions par étapes
L'étude rappelle que le déploiement des solutions écologiques recouvre trois étapes. L'évaluation, premier pas crucial, permet d'étudier les objectifs et priorités de l'entreprise : réduction des coûts ? Consommation d'énergie ? etc. La seconde phase est celle du développement du plan stratégique. Enfin, lors de la mise en œuvre, les clients et consultants installent les technologies choisies et appropriées : logiciels, bases de données, produits etc. Selon l'étude, les prestataires qui offrent une perspective stratégique, centrée sur les besoins de l'entreprise, seront les gagnants à long terme : ils intègrent en effet ces solutions à la politique globale de l'entreprise et proposent une offre individualisée.

A voir dans notre espace "Conférences" :

Green IT : passez à l'action (19/02/2008)

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas