Les promoteurs immobiliers luttent aussi contre la fracture numérique

Par 04 juin 2009

Le mexicain Urbi lance trois programmes d'installation d'infrastructures permettant aux futurs acheteurs d'accéder au web, au téléphone et à la TV. Ce, sans s'acquitter des frais d'équipements.

L'accès au web n'est plus l'apanage des opérateurs et des fournisseurs de solutions technologiques : le promoteur immobilier mexicain Urbi annonce le lancement d'un programme pilote de maison connectée, sur trois de ses terrains en construction. Celui-ci comprend le déploiement d'une infrastructure permettant d'accéder à Internet, au téléphone, à la TV et à une palette de services dédiés. Le tout, sans payer de frais d'installation pour les acheteurs. Le projet s'adresse aux bénéficiaires du programme national d'aide au logement des travailleurs Infonavit. Le but est évidemment de réduire la fracture numérique en permettant à tous d'accéder aux technologies de base : selon des chiffres de l'OCDE cités par Urbi, moins de 15 % des foyers profitent aujourd'hui d'un accès à Internet au Mexique.
Réduire la fracture numérique
"Notre volonté est d'offrir un service supplémentaire à nos clients, puisqu'en plus d'ajouter l'accès à Internet, à la TV et au téléphone, nous proposons des prix d'accès peu coûteux et un support technique", souligne Jose Maria Pacheco, responsable du projet Digital Home. Les clients pourront utiliser le crédit dont ils peuvent bénéficier auprès d'Infonavit pour régler la facture. Afin de réaliser son projet, Urbi s'est associé à des fournisseurs comme Road 9, Logitel Integrha et BDigital. "Cette stratégie n'est pas un poste de dépenses supplémentaire pour Urbi, car l'investissement dans les infrastructures est réalisé par nos partenaires privés", ajoute Jose Maria Pacheco.
Des opportunités d'affaire
Des partenaires qui ont tout intérêt à investir dans de tels projets d'équipement : au Mexique, le nombre d'internautes croît d'environ 18 % par an. Ce qui représente d'importantes opportunités d'affaires. L'initiative entre dans le cadre d'un pacte national pour le logement lancé par le gouvernement, Conavi, Infonavit et plusieurs entreprises privées. Les trois terrains concernés sont situés à proximité de Culiacan, Mexico et Tijuana. Pour Urbi, cet argument technologique représente également un moyen intéressant d'attirer un nombre plus important d'acheteurs potentiels. Le dispositif devrait être déployé pour la fin de l'année, avant d'être étendu.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas