Les promotions sur smartphone séduisent les Américains

Par 03 septembre 2012
réduction sur smartphone

Si les Français ne sont pas encore particulièrement emballés par les réductions reçues sur son téléphone, outre-Atlantique, la tendance n'est pas la même. Mais cet intérêt reste avant tout opportuniste.

Generix rappelait la semaine dernière qu'en ce qui concerne les promotions, les Français restent attachés aux modes de diffusion traditionnels (prospectus...). Outre-Atlantique, la situation n'est pas tout à fait la même : les consommateurs sont nombreux à en recevoir sur leur mobile et à les utiliser, et près d'un propriétaire de smartphone sur cinq (17%) y ayant recours déclarerait avoir sur son appareil une application spécifiquement conçue pour ces promotions. Voilà ce que constate une étude* menée par Harris Interactive pour le compte de CouponCabin. Selon l'étude, la population qui en est friande est plutôt jeune : 22% des 18-34 ans annonce en avoir une, comparativement à seulement 10 % des adultes entre 55 ans. "Bien que les coupons traditionnels sur papier soient toujours aussi populaires auprès des acheteurs, les coupons mobiles et en ligne gagnent de l’importance", note Jackie Warrick, président et chef de la direction d'épargne chez CouponCabin.com.

Une population de jeunes amateurs

"L’usage de coupons en ligne et via mobile est adopté particulièrement par la jeune population, même si beaucoup sont surpris d’apprendre que ce sont des utilisateurs de coupons". Dans la même veine, une majorité d'Américains de 18 à 34 ans déclarent avoir utilisé les coupons en ligne (21 %), contre seulement 4 % de ceux âgés de 55 ans et plus. 30% des 18-34 ans déclarent en avoir téléchargé une sur leur téléphone, contre 15 % des femmes dans la même tranche d'âge. Toutefois, les femmes sont plus nombreuses à dire qu'elles utilisent des coupons régulièrement voire très régulièrement à 52%, comparativement aux hommes qui sont 39%. Ce qui ne change pas d'un continent à l'autre, c'est que cette tendance à l'utilisation de coupons est plutôt opportuniste, et pas rattachée à un esprit de fidélisation envers une marque. Les consommateurs indiquent ainsi ne faire preuve d’aucune loyauté quand il s'agit de faire les magasins et achètent seulement les produits qui sont disponibles grâce à des coupons ou des offres quotidiennes.

Une consommation opportuniste

Les hommes sont plus susceptibles d'être opportunistes par rapport aux femmes, à respectivement 35% et 25%. Enfin, plus de quatre répondants sur dix (44%) qui utilisent des coupons ont reconnu additionner ces derniers afin de réaliser des économies plus importantes. En outre, 25% se déclarent professionnels chevronnés, c’est-à-dire qu’ils utilisent le "couponing" depuis des années et estiment connaître toutes les finesses du métier. A noter que cette tendance au mobile correspond à une inclination globale de la population pour les promotions : dans l'ensemble, la quasi-totalité (95%) de la population interrogée déclare avoir déjà utilisé un coupon. Les coupons sont utilisés souvent voire très souvent à 46%, parfois à 30%, tandis qu’ils sont rarement utilisés à 18%.

*Etude menée auprès de 2399 adultes américains âgés de 18  et plus.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas