La prosodie influence la gestuelle de l'avatar

Par 14 septembre 2010

Pour fluidifier les mouvements des personnages virtuels, le logiciel de l'université de Stanford ne s'intéresse pas qu'au sens des mots. Il prend en compte le rythme, l'accent et l'intonation pour déterminer les mouvements.

Si la physionomie des avatars peut désormais être des plus réalistes, leur manière de se mouvoir manque parfois de fluidité. Ou ne correspond pas exactement à l'intonation de leur propriétaire, dans le cadre de réunions virtuelles par exemple. Pour y remédier, une équipe de l'université de Stanford a mis au point un système destiné à fluidifier ce langage du corps. Plutôt que d'assigner des mouvements et des expressions à la seule signification de mots, le logiciel s'intéresse à la prosodie. C'est-à-dire au rythme, à l'accent et à l'intonation des propos.
Associer une intonation à un geste
Dans ce but, ils ont créé une bibliothèque de mouvements associés à la prononciation de mots, en enregistrant les déplacements d'un acteur récitant des phrases. Les différentes associations ont ensuite été intégrées au système. Qui est alors utilisé pour enseigner à un avatar à se mouvoir d'une certaine manière en fonction du ton de son propriétaire : mouvements des bras par exemple, et leur amplitude, marques d'affirmation de la tête…
Des avatars aux mouvements fluides
Résultat : des gestes moins mécaniques, et la prise en compte d’une attitude reflétant plus précisément, via son avatar, l’état d’esprit d’un individu à un moment donné, et la position dans laquelle il se trouve. Les éléments intégrés à la base de données peuvent être modifiés et adaptés à tout moment, précisent les chercheurs. Ces derniers travaillent également à apprendre au système à distinguer le type de gestes corporels effectués en fonction de sa position : assis, couché… Ils souhaitent également rendre leur dispositif applicable à des avatars non humains.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas