La prospérité du Royaume-Uni tient en six technologies

Par 22 novembre 2007
Mots-clés : Smart city, Europe

Le pays dresse un bilan des technologies considérées comme vitales à son développement sur les cinq prochaines années. En ligne de mire: l'informatique plastique et l'e-santé.

Les nouvelles technologies sont nécessaires à la prospérité britannique. C’est ce que souligne le rapport remis par l’institut d’Etat le Council for Science and Technology (CST), qui délimite les six technologies sur lesquelles ce pays doit se focaliser. Ce, pour lui permettre de se démarquer sur les cinq prochaines années. L’institut rappelle l’urgence d’investir dans les technologies destinées à minimiser les effets de désastres naturels : en les prévoyant, en les empêchant mais également en trouvant des réponses. Les fournisseurs de technologies dites de Disaster Recovery seront content de savoir que la prosperité du Royaume dépend en partie de leurs produits ! Intéressante aussi, la volonté de recourir à l’électronique plastique.

Capteur, affichage : le tout plastique

Avec celle-ci il devrait être possible de développer une nouvelle génération de produits informatiques, de capteurs, de portables solaires et de systèmes d’affichages flexibles plus performants. Autre thème majeur sur lequel la recherche britannique doit massivement investir : la santé. Et sur ce secteur, la technologie a également un rôle à jouer. Notamment au niveau de l’ensemble des appareils destinés à améliorer l’état de santé d’un patient, la prévention, mais également la vitesse de diagnostic et de traitement. Enfin, le CST souligne l’importance du développement de services de santé à distance et sur Internet. « Le Royaume-Uni est connu pour la qualité de sa recherche en sciences et technologies », rappelle John Denham, secrétaire d’Etat à l’Innovation et l’Enseignement supérieur.

La capture du CO2

Qui conclut : « Pour pouvoir en faire bénéficier le secteur de la santé et la société dans son ensemble, nous devons désormais travailler pour capitaliser sur de nouvelles et lucratives technologies ». Enfin parmi les autres lauréates on peut citer les techniques consacrées à la préservation de l’environnement. Selon le CST, celles permettant de capturer et de stocker le dioxyde de carbone doivent majoritairement être développées, dans le but de continuer à générer de l’électricité via le charbon et le gaz tout en diminuant les émissions de CO2. Dans la même veine, la mise en place de réseaux de distribution de l’électricité peu gourmands en carbone est annoncée comme primordiale.
 
A ce sujet lire aussi :

France : quelles technologies clés pour ces prochaines années ? (19/09/2006)
Dossier Projets informatiques : faire toujours plus avec toujours moins (02/10/2007)     
Microsoft gère la santé en ligne (05/10/2007)
Le système de santé interopérable en préparation (18/09/2007)
Un tissu intelligent pour veiller sur notre santé (25/05/2007)
La mobilité simplifie les examens de santé (18/10/2007)

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas