La protection des informations confidentielles s'automatise

Par 16 octobre 2007

Une application logicielle en cours de développement serait capable de dissimuler automatiquement les informations confidentielles contenues dans un document numérique.

Un logiciel permettant d'automatiser le contrôle et la sécurisation de données confidentielles au sein de documents numérisés pourrait bientôt voir le jour. En cours de développement au centre de recherche de Palo Alto (PARC), dépendance de l'entreprise Xerox, cette technologie dite de "rédaction intelligente" agit comme un détecteur de contenu dit sensible. Dès qu'une information considérée comme confidentielle est identifiée, le logiciel est capable de la dissimuler ou d'en limiter aussitôt l'accès selon le statut de la personne désireuse de consulter un document la contenant.
 
Détecter les informations sensibles
 
"Les outils actuellement disponibles ne sont pas capables d'analyser ni de sécuriser suffisamment les documents car il leur est très difficile d'identifier ce qui est sensible", a déclaré Jessica Staddon, manager des recherches spécialisées dans la sécurité au centre de recherche de PARC. La solution développée par Xerox procède à la sécurisation de documents en trois étapes. Une première analyse est effectuée automatiquement et permet d'identifier des informations à protéger telles que des adresses, noms de personnes et autres coordonnées. L'auteur du document intervient ensuite pour spécifier les informations particulières qu'il souhaite voir protéger. Dans un troisième temps, le logiciel autorise le cryptage ou la "censure" du contenu dit sensible.
 
Un document intelligent
 
Cet ingénieux système rend ainsi possible la circulation d'un seul et unique document capable d'adapter son contenu visible en fonction du lecteur. Il introduit un niveau supplémentaire de sécurisation dans l'accès à la documentation sans pour autant en empêcher strictement l'accès. "Dans une grande organisation, le niveau de confidentialité requis diffère en fonction de la personne qui accède au document. L'importante quantité de documents à gérer complique le problème", poursuit Jessica Staddon. En donnant la capacité au document lui-même d'exposer ou de dissimuler les informations confidentielles la solution de Xerox pourrait ainsi nettement simplifier la sécurisation documentaire dans l'entreprise.
 
L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas