Protectoria sécurise les mails par mobile

Par 22 avril 2008
Mots-clés : Smart city

Le fournisseur lance une solution de sécurisation des e-mails basée sur l'obtention d'un code de sécurité via un simple combiné portable.

Le téléphone contribue aussi à sécuriser les envois d'e-mails sensibles. Le fournisseur norvégien Protectoria lance une solution de sécurisation des courriers électroniques basée sur les canaux web et mobile. Son principe est simple : le destinataire d'un message sécurisé ne peut le consulter qu'après avoir saisi un code PIN exigé à l'ouverture du mail. Ce code PIN lui est transmis préalablement sur son portable personnel par le service dédié. A la réception de ce chiffre unique, la personne destinatrice peut ainsi accéder au contenu du message électronique hébergé au sein d'un serveur sécurisé par Protectoria. "Le risque qu'un courriel soit ouvert par une autre personne est ainsi considérablement réduit", déclare Trond lemberg, président de Protectoria.
Suivi des courriers
La sécurisation des messages n'est pas systématique, elle se fait à la demande de l'expéditeur ayant adhéré au service. Le système permet par ailleurs le suivi de l'envoi des courriers électroniques. Des rapports détaillés et autres messages de notification peuvent être requis par l'émetteur sur simple demande. Ces notifications pouvant être transmises par mail ou encore au format SMS. Le service proposé par Protectoria est assuré via Internet, et il ne nécessite aucune installation de logiciel, ni l'utilisation d'appareils hardware. Soit un gain potentiel en termes de coûts pour la sécurisation des communications. Thomas Gayet, directeur adjoint du CERT (Computer Emergency Response Team) du cabinet de conseil en sécurité informatique Lexsi nuance cependant, "le principe qui veut que les données soient stockées sur un serveur de Protectoria soulève certaines questions. Peut-on accepter que des informations confidentielles soient hébergées sur les équipements d'un tiers ?".
Le risque zéro n'existe pas
Et ce dernier d'ajouter : "le chiffrement des informations doit être garanti de bout en bout, depuis l'envoi de l'émetteur à la réception sur l'ordinateur du destinataire", ajoute Thomas Gayet. La fonction d'encryptage des données proposées par Protectoria se base sur les protocoles TLS et SSL, précise la société. Pour l'heure, le support mobile n'est lui même pas dénué de risques. "Jusqu'à preuve du contraire, il est possible pour des gens suffisamment motivés de faire de l'interception GSM", explique Thomas Gayet. A noter : la société se prévaut de n'exiger aucun frais préalables à l'utilisation de sa solution. La facturation s'effectue à l'unité, au message électronique sécurisé. Des forfaits allant de la protection de 300 à 100 000 courriers électroniques sont ainsi proposés par le prestataire.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas