Protéger sa vie privée sur Internet : une priorité perçue comme telle ?

Par 31 janvier 2011 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Amériques, Asie, EMEA
Mot de passe internet

Même si les internautes semblent majoritairement conscients de l'importance de se protéger sur la Toile, beaucoup ne prennent pas encore les mesures nécessaires.

Les Américains ont d’avantage peur que l’on viole leur vie privée sur la Toile (25 %) que de faire faillite (23 %) ou que de perdre leur emploi (22 %). C’est du moins le constat dressé par une étude menée simultanément aux Etats-Unis, au Japon et en Russie par Opera Software. Celle-ci révèle le sentiment des internautes vis-à-vis de la collecte d’informations sur leur vie personnelle en ligne. La fraude sur le net représente l’une des plus grandes peurs des internautes, selon les chiffres du rapport. En effet dans les trois pays confondus, entre 22 % et 29 % des sondés estiment que c’est un problème de premier ordre.

Une protection encore insuffisante 

Toutefois, si près de 80 % des Américains utilisent aujourd’hui un anti-virus pour protéger leur vie privée, les deux tiers des internautes reconnaissent qu’ils n’utilisent pas des mots de passe assez sûrs.  De plus, seul 15 % d’entre eux n’utilisent pas de logiciels ou de sites internet qui collectent des données en rapport avec la vie privée. Seule une petite part de sondés (15% également) craint le fait que des sites communautaires puissent collecter une mine d’informations importante sur eux. Il est donc intéressant de remarquer qu’ils semblent conscients de l’importance de protéger leur vie privée sur le net mais ne le mettent pas en pratique.

Qui doit nous protéger ?

Le téléphone mobile est considéré comme l’objet le moins sûr pour communiquer alors que l’ordinateur de bureau est le matériel le plus sûr. Quant à savoir qui doit les protéger, pour les Américains (54 %) et les Russes (46 %) c’est la personne elle-même qui doit tout mettre en œuvre pour se protéger alors que pour les Japonais (47 %), c’est avant tout les sites eux-mêmes qui doivent le faire.

Haut de page

1 Commentaire

A noter que d'autres comportements vont totalement à l'encontre de ce principe : Je n'ai rien à cacher, alors je montre tout. Voici un exemple : Exposer toute sa vie privée pour ne plus être un terroriste http://bit.ly/f4u2Gw

Soumis par Marc (non vérifié) - le 06 février 2011 à 10h37

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas