L'e-pub lorgne vers le stationnement de noms de domaine

Par 08 octobre 2007
Mots-clés : Future of Retail

Un analyste prévoit une utilisation importante de la méthode du domain parking, qui permet de mettre des liens publicitaires sur un nom de domaine peu utilisé. Un canal marketing qui s'annonce lucratif pour les entreprises.

(cliquez pour agrandir)Le réseau publicitaire en ligne et le stationnement de noms de domaine (également appelé garage de noms de domaine) devraient connaître une importante croissance en 2007. Ce dernier consistant à rediriger des noms de domaine inutilisés vers des pages de liens sponsorisés. Et cette méthode devrait pleinement se révéler en 2007 : selon l'analyste Michael Gilmour, ancien directeur de l'Australian Internet Industry Association, elle devrait croître de plus d'un tiers, contre 15 % pour les dépenses publicitaires en ligne. "Ces résultats soulignent que ces deux marchés publicitaires continueront à être très lucratifs pour ceux qui sauront les utiliser", précise-t-il, tout en appelant les marketers, les banquiers et les investisseurs à se saisir de ces opportunités.

Plus d'un milliard de dollars pour les noms de domaine en 2007

Pour parvenir à cette conclusion, l'analyste s'est inspiré des revenus publicitaires générés au premier trimestre 2007 sur Internet et révélés par l'Interactive Advertising Bureau et le cabinet PWC. Ceux-ci, estimés à près de 5 milliards de dollars, ont ensuite été multipliés par quatre pour parvenir à un résultat type annuel. Un résultat comparé aux bénéfices réalisés en 2006. Sur cette base, le secteur du stationnement de noms de domaine, ou domain parking, devrait représenter cette année plus d'un milliard de dollars, contre 800 millions en 2006. Autres données prises en compte : celles concernant Google et Yahoo! en matière de publicité.
 
Google et Yahoo! dynamisent le marché
 
Les deux moteurs de recherche ont réalisé en 2006 un chiffre d'affaires publicitaire de près de 8 milliards de dollars, dont plus de 10 % généré par le domain parking. "Grâce à la croissance des revenus publicitaires produits par Google et Yahoo! ces prochaines années, l'industrie du trafic publicitaire sur Internet devrait se porter on ne peut mieux", ajoute Michael Gilmour. Les travaux de l'analyste seront présentés cette semaine à l'occasion de la conférence T.R.A.F.F.I.C. Celle-ci, organisée par la World Association of Domain Name Developers, est entièrement consacrée à l'industrie des noms de domaine.
 

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas