Publicité : Adinlive donne la main aux éditeurs et blogueurs

Par 23 septembre 2010
Mots-clés : Future of Retail, Europe
Curseur

Shoppytab permet aux propriétaires de sites éditoriaux de sélectionner les produits qu'ils veulent promouvoir sur leur plate-forme. Et de paramétrer eux-mêmes la forme et la couleur de la bannière.

Pour permettre aux marques de cibler au mieux leurs publics sur Internet, il faut donner la possibilité aux blogueurs et autres responsables de sites à contenu éditorial de choisir eux-mêmes les produits qu’ils comptent promouvoir sur leur plate-forme. Voilà le postulat d'Adinlive qui lance Shoppytab. Sous la forme d’un SaaS (software as a service), la solution permet à des éditeurs de sites éditoriaux de choisir, sur la plate-forme, un certain type de produit, et de configurer eux-mêmes la forme et la couleur de la bannière qu’ils afficheront ensuite. "L’utilisateur s’inscrit gratuitement sur Shoppytab, et choisit quel type de produit il veut placer sur son site. Il peut alors paramétrer la bannière en accord avec son contenu éditorial", explique à L’Atelier Marc Haussaire, CEO d’Adinlive. Il accède en effet à plusieurs onglets - high-tech, mode, jeux vidéo, décoration, cuisine, sport, etc.

Choisir les produits en fonction de la catégorie

Et peut sélectionner tel ou tel produit dans chacune de ces catégories. Ainsi, dans l'onglet "high-tech", il peut décider de cliquer sur "ordinateur" ou "mp3", par exemple. "Une fois que ces critères ont été déterminés, et que l’internaute a choisi l'emplacement de la bannière, il lui suffit de copier une ligne de code et de l’intégrer à son site", développe le responsable. Qui précise : "il n'est pas nécessaire de s'y connaître en programmation". Quand l'opération est terminée, et la bannière intégrée, il ne reste plus qu'à attendre que des visiteurs parviennent sur le site. L’utilisateur sera rémunéré au nombre de clics effectués par ceux-ci. Du côté des annonceurs, dont les produits sont mis à la disposition de potentiels diffuseurs sur Shoppytab, la démarche se fait en amont. Ils accèdent simplement au site adinlive.com.

Les annonceurs gardent le contrôle

Là, ils se créent un compte avec un identifiant, et peuvent ajouter les produits qu’ils veulent promouvoir. Puis fixer le budget qu’ils sont prêts à investir. "Le service que nous proposons leur donne accès à des statistiques sur la fréquentation de chacun des sites, sur le nombre de clics, et le nombre de ventes", poursuit Marc Haussaire. En précisant que ce sont eux qui gardent le contrôle. De fait, ils peuvent - le cas échéant - refuser qu’un blog contraire à l’image qu’ils veulent développer ne promeuve leurs produits. La plate-forme a été présentée lors du salon du e-commerce qui se tenait cette semaine à Paris.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas