Quand la publicité ciblée a besoin de widgets

Par 23 novembre 2010
easystore

EasyStore propose aux marchands d'exporter des versions personnalisées et actualisées de leur catalogue en fonction de leurs affiliés. Les internautes peuvent ensuite naviguer dedans et en partager le contenu.

Pour faciliter le ciblage des publicités sur les sites, blogs et réseaux sociaux, et donc augmenter les revenus générés sur le web, Nosibay mise sur les widgets. Elle a mis au point EasyStore. L'application permet à un marchand d'exporter des versions personnalisées de son catalogue depuis un flux unique. C'est-à-dire de proposer à ses affiliés de paramétrer par type de produit ou situation géographique la bannière qui s'affichera sur leur page. Mais aussi de donner la possibilité aux internautes de partager celle-ci, en n'affichant que les produits qu'ils souhaitent. "Cela correspondait à une demande de nos clients, qui souhaitaient exporter nos applications sur d'autres plates-formes (Facebook, Netvibes…)", explique à L'Atelier Laurent Taton, président de Nosibay.

Un catalogue personnalisable, sur plusieurs supports

Un fournisseur de contenus qui souscrit au système propose ainsi à ses affiliés de sélectionner les produits de son catalogue qu'il estimera pertinents avec son activité. Un choix qui peut s'opérer par genre ou en fonction du lieu : une société de presse régionale et affiliée à un revendeur peut par exemple n'afficher que des produits disponibles dans la région. "Des onglets sont ensuite proposés à l'affilié pour personnaliser le widget (couleurs, affichage - ou non - du logo…). Il suffit ensuite de recopier quelques lignes de code afin de l'intégrer à son site", poursuit le responsable. Ou sur la page Facebook de son entreprise. En cas de promotion temporaire ou d'opération, un bandeau s'affiche sur le widget, afin de fournir de l'information en temps réel. Le tout est affiché au format xml.

Donner la main aux internautes pour le partage

Fait intéressant : les internautes peuvent ensuite explorer les contenus au sein même du widget. Ceux qui visualisent la réclame peuvent aussi partager la bannière via un bouton, en choisissant les contenus qu'ils veulent voir afficher sur leur page de réseau social ou celle d'amis. Cela afin de proposer des recommandations. "Cette forme de communication plus directe est en général mieux acceptée par les internautes", juge Laurent Taton. A terme, la montpelliéraine souhaite autoriser l'achat au sein même du widget. A noter que l'affilié est classiquement rémunéré au nombre de ventes générées depuis le widget installé sur son site. Nosibay présentait ses solutions à l'occasion du DigiWorld Summit, qui s'est tenu à Montpellier la semaine dernière.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas