Publicité ciblée : les internautes sont encore méfiants

Par 24 février 2009
Mots-clés : Future of Retail

Les utilisateurs du web se montrent encore préoccupés par la collecte de leurs données personnelles en ligne. Un problème pour les annonceurs qui veulent cibler leurs consommateurs.

L'économie de l'attention incitait à penser que les internautes cherchent avant tout des informations pertinentes, filtrées et ciblées. Une étude, publiée par la société de conseil en édition et publicité en ligne Burst Media, montre que ce n'est pas forcément le cas. Les internautes sont encore réticents à l'idée que leurs données personnelles puissent être collectées et réutilisées par les annonceurs. Sur quatre mille individus sondés, 80 % se disent préoccupés par ce problème. Plus surprenant, presque autant ne perçoivent pas l'intérêt des publicités ciblées d'après la collecte de leurs informations d'identification personnelles (PII). Ce, même si l'expérience consommateur en est améliorée.
Cibler avec parcimonie
Les publicitaires et les annonceurs doivent tenir compte de cette méfiance des internautes dans la mise en place de leur stratégie online. Pour Burst Media, l'une des solutions réside dans la stratification des contenus ciblés. Utilisés de manière diluée, ils permettront de cibler certains segments de consommateurs sans les alarmer. Quant aux éditeurs de sites, la société de conseil préconise d'établir une politique claire, précise et facilement accessible de l'utilisation des données personnelles. Les internautes seront rassurés de lire une information transparente à ce sujet.
Segmentation par âge et par sexe
Fait étonnant : la proportion des internautes préoccupés par le fait que les sites Internet traquent les informations augmente avec l'âge : près de 70 % des 18-24 ans, plus de 85 % des plus de 55 ans. Une flagrante différence sépare également les internautes suivant leur sexe. Les hommes craignent moins que les femmes que leurs informations personnelles soient utilisées dans le cadre de campagnes de publicité ciblées. Mais tous tombent d'accord sur le fait qu'il est probable que les sites traquent leurs comportements et leurs PII.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas