La publicité doit être classifiée comme les résultats de recherche

Par 18 juillet 2011 1 commentaire
Mots-clés : Future of Retail, Europe
Publicité

Sur les moteurs, les internautes suivent la même démarche quand ils cliquent sur une réclame ou un document. Faire payer les annonceurs en fonction de l'ordre d'affichage n'est du coup pas forcément des plus pertinents.

Les internautes réagissent de la même manière face à des listes de résultats de recherche ou des publicités : ils cliquent ou non en fonction de la pertinence, mais pas seulement. Un lien très pertinent ne sera pas forcément cliqué si l’internaute effectue ses recherches depuis longtemps et s’avère découragé. Ni s’il a déjà amplement trouvé satisfaction avec d’autres liens. Dans les deux cas, il est susceptible d’abandonner. Voilà ce qu'ont constaté deux chercheurs en informatique et programmation de l'université d'Arizona à Tempe. Mais pertinence et coûts sont liés. Pour améliorer la pertinence de l'affichage, ils travaillent du coup à la création d'un système unifié, Click Efficiency, capable de gérer à la fois le classement des liens et celui des publicités.

Un nouveau modèle économique ?

Selon eux, la pertinence des résultats et des publicités est une notion très subjective, dépendante de la perception de internautes à la seule lecture du libellé succinct des liens. Prendre en compte cette réalité, c’est du coup modifier le modèle économique de la publicité associée aux résultats de recherche. Les chercheurs suggèrent donc de changer le mécanisme des revenus au clic et présentent de nouvelles règles de calculs. Cela afin de permettre à l’annonceur de ne jamais reverser plus au moteur de recherche que le coût initial de l’emplacement de sa publicité. Pour le moment, les requêtes adressées à des moteurs de recherche donnent lieu à deux types de classement.

Probabilité d’abandon

Celui des résultats de la recherche, c’est-à-dire une suite de liens pointant vers des documents et classés en en fonction de leur pertinence, et celui des publicités ciblées associées à ces résultats. Le premier est généré par des algorithmes savants (et secrets) mais arrange les liens en fonction de leur pertinence par rapport aux mots-clefs indiqués par l’internaute. Le second classement, lui, range les publicités en fonction du coût de la place (plus une publicité est placée haut, plus l’emplacement est cher) et des gains qu’elles vont générer si l’internaute clique dessus. Un système qui peut se révéler coûteux pour l'annonceur.

Haut de page

1 Commentaire

Très bon article, merci pour l'info...

Soumis par Pub (non vérifié) - le 22 juillet 2011 à 17h07

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas