La publicité liée aux recherches sur Internet est aussi un must singapourien

Par 20 janvier 2009
Mots-clés : Future of Retail

Liens sponsorisés, bannières publicitaires et petites annonces sont plébiscités par les annonceurs de l'île. Ce, dans un contexte où les budgets de communication diminuent.

Les jeunes Singapouriens sont LA cible des campagnes promotionnelles sur Internet. Pour les atteindre, l'industrie publicitaire - qui croît tous les ans de plus de 30 % - mise sur des moyens très classiques. C'est ce que révèle l'étude réalisée par Frost & Sullivan baptisée "Singapore Online Advertising Market". Trois différents modes de publicité en ligne mènent le bal sur l'île asiatique : les liens sponsorisés sur les moteurs de recherche, l'affichage de bannières ainsi que les petites annonces. "Les entreprises  ne commencent pas seulement à percevoir la valeur des campagnes publicitaires en ligne mais elles reconnaissent également l'importance de pister ces dernières. Ce qui grossi les rangs des liens sponsorisés," explique Kamlesh Kalwar, analyste industriel du cabinet. Les analystes prévoient que ce segment, qui s'avère être le plus important du secteur, va continuer à croître jusqu'en 2013.
Les liens sponsorisés sont et resteront efficaces
"Pour rester dans la course de ce secteur en pleine expansion, des réseaux et des agences de marketing publicitaire spécialisés dans les liens sponsorisés sur  moteurs de recherche voient de plus en plus le jour. Ce qui mène à des options de recherche et de ciblage plus innovantes," indique Kalwar. Autre segment populaire : l'affichages en ligne sous forme de bannières publicitaires et inclus dans les courriers électroniques. Les annonces, quant à elles, arrivent en troisième position du classement. Les annonces d'emploi restent, ces deux dernières années, la source de revenu la plus importante de ce segment, bien que les ventes aux enchères en ligne, l'immobilier et les sites automobiles s'avèrent aussi rentables pour les annonceurs.
Attention à la fraude
Les services d'annuaire en ligne sont en revanche à la traîne et même si croissance il y aura, celle-ci restera faible."La majorité des annuaires en ligne n'ont pas de modèle de gestion adapté pour pénétrer de manière significative les répertoires nichés. Ils  ne sont donc pas des options attractives pour les annonceurs," remarque Kalwar. Bien que la publicité en ligne ne représente qu'une partie minime de la totalité des dépenses publicitaire du pays, l'étude lui prédit un avenir prometteur. L'arrivée du haut débit et de l'Internet mobile devrait appuyer cette tendance. Il ne faut pas cependant négliger un défi de taille : la fraude. "Le e-commerce est très affecté par ce phénomène qui se décline sous de nombreuses formes : fraude à la gratuité, failles de sécurité de paiement, arnaques à l'emploi, au change, hameçonnage et bien d'autres."

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas