La publicité sur mobile délaisse le téléphone pour les humains

Par 03 novembre 2008
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Les SMS de réduction pour un restaurant ou des vêtements remplacent peu à peu les offres de sonneries. Cette tendance reflète les efforts faits par les annonceurs pour cibler les goûts des utilisateurs.

"Les consommateurs sont de plus en plus réceptifs aux SMS publicitaires à un moment où le nombre de messages - mais pas leur qualité - diminue ". La conclusion est tirée par Alistair Hill, analyste chez ComScore, qui livre une étude sur la publicité par SMS. Et selon l'institut, la principale nouveauté est que les annonceurs commencent à cibler leur public et à envoyer des messages selon des critères choisis par l'utilisateur. Des messages qui vantent des produits ne faisant pas forcément référence à l'univers du téléphone portable. Principale manifestation : le nombre de messages textes promouvant des contenus et services mobiles (sonneries, images...) a baissé de près de 10 % en Europe l'année dernière.
Un retour utilisateur prometteur
La publicité de lieux de consommation (magasins de nourriture ou de vêtements, restaurants, cinémas...) profite de cette décrue. Depuis août 2007, les SMS liés à des magasins d'alimentation de proximité ont crû de plus du double. Ceux concernant la mode et les restaurants, l'augmentation est de plus d'un tiers. Si les marketeurs continuent sur cette lancée, c'est parce qu'ils obtiennent un retour utilisateur plutôt intéressant : plus de 15 % des utilisateurs qui reçoivent un SMS intégrant un coupon de réduction, une offre sur place, etc. y répondent. Un chiffre loin d'être anodin quand on sait que seul un utilisateur sur vingt répond à un message texte vantant un contenu ou un service mobile.
Une stratégie orientée goût des utilisateurs
"Les annonceurs mobiles commencent à mettre en œuvre des stratégies de ciblage sophistiquées, qui ne s'arrêtent pas au basique : cible = personne possédant un mobile", continue l'analyste. "Ils s'intéressent aux goûts et comportements des utilisateurs". Des utilisateurs qui trouvent finalement leur compte : pour rappel, une étude de Mobixell Networks rappelait en juin que les propriétaires de mobiles entre seize et trente-cinq ans réclamaient l'utilisation gratuite de SMS et de MMS contre réception de publicité, par les mêmes moyens de communication.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas