La publicité dans les nuages vaut aussi dans les ascenseurs

Par 14 mai 2010 2 commentaires
Mots-clés : Digital Working, Europe

Pour gérer à distance les annonces diffusées dans les ascenseurs, Archer propose une plate-forme hébergée, qui permet de télécharger le contenu et de choisir les dates et heures de diffusion.

L'ascenseur devient un espace convoité par les annonceurs publicitaires. "Les trajets dans ces lieux captifs invitent à de moments de réflexions 'perdus' où il est plus facile d'attirer l'attention des usagers", confie à L'Atelier Thomas Sabatier de l'agence Publisens. Pour répondre à cette nouvelle demande, Yung Tiag - fabriquant asiatique d'ascenseurs - et UGA Digital, une agence spécialisée dans la diffusion de contenus numériques, viennent de s'associer pour lancer une plate-forme hébergée baptisée Archer. Cette dernière permet aux entreprises de gérer à distance la diffusion de leurs publicités sur les écrans numériques des ascenseurs.
Une gestion à distance des écrans numériques
Le serveur mis en place permet aux entreprises - après téléchargement de leur support -, de choisir sur un calendrier les options de parution : heure, date et emplacement. Au prorata de leur choix, un tarif différent est appliqué. "Les systèmes d'écrans numériques en France utilisent un système de stockage USB ou SD qui nécessite une gestion manuelle des contenus", déclare le publicitaire. Et d'ajouter : "ce système permettra de réduire les coûts d'exploitation de la maintenance mais aussi le temps de gestion consacré pour ces supports".
Une diffusion en adéquation avec les lieux
Par ailleurs, et avec l'émergence de ces services de gestion numérisés, le responsable s'attend à ce que le contenu soit géré d'une manière plus adéquate en fonction des lieux. "Un hôtel accueillant un séminaire pharmaceutique pourra diffuser dans ses ascenseurs des publicités tournées vers des produits de santé, par exemple", explique-t-il à L'Atelier. Cependant, force est de constater pour le responsable que le système nécessite un engagement de la part des ascensoristes. Et de conclure : "à petite échelle, la maintenance des écrans numériques restera tout de même un procédé moins coûteux que ce service numérique, aussi performant soit-il".

Haut de page

2 Commentaires

Et dans les toilettes ? Ca peut aussi marcher ... un écran plat sur la porte et quelques pages de pub pour remplacer le bouquin ou le journal !
Ils vont nous rendre complètement fous ces génies de la pub ! On n'est plus envahis, on est débordés ! La pub nous consomme, et pas le contraire ! Tentatives de formatage qui laissent stupides. Dans les ascenceurs ... Je suis un garçon très calme, mais si je voyais un truc comme ça dans un ascenceur, des envies de vandaliser me viendraient immédiatement à l'esprit !

Soumis par McDoBg (non vérifié) - le 14 mai 2010 à 17h18

Excellente idée

Soumis par Excellent (non vérifié) - le 15 mai 2010 à 03h51

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas