La publicité part dans l'espace

Par 10 mars 2008
Mots-clés : Digital Working, Europe

Les publicitaires élargissent leur cible : un film sera pour la première fois diffusé par radar dans la constellation de la grande ourse.

Communiquer dans l'espace est désormais possible. Dans le cadre de la prochaine campagne de publicité pour les snacks Doritos, un concours de création a été organisé en Grande-Bretagne, avec à la clef un lot peu commun pour le gagnant : la diffusion de son spot publicitaire dans l'espace. La marque, qui a entrepris ce projet en collaboration avec les experts et chercheurs de l'Université de Leicester et l' EISCAT (*) - qui étudie les interactions solaires et planétaires et travaille sur les systèmes de radars - lancera cette publicité le 12 juin prochain. Le message sera diffusé sur une fréquence de 500MHz à partir d'un radar à haute fréquence via le centre spatial EISCAT, dans l'océan Arctique. Il sera dirigé à une puissance de deux mille millions de Watts vers un système solaire à quarante-deux années lumières de la Terre, situé dans la constellation de la grande ourse.
Une publicité à la vitesse de la lumière
Outre son aspect marketing, cette opération revêt un intérêt scientifique: contacter une hypothétique forme de vie. Le spot sera codé selon un système binaire 1 et 0, puis divisé en segments numérotés, afin de faciliter leur assemblage, au cas où une intelligence extra terrestre pourrait les visionner. Cela permet par ailleurs aux scientifiques d'envoyer un signal à la fois puissant et facile à suivre malgré la distance. La publicité va voyager à la vitesse de la lumière: en à peine plus d'une seconde, la transmission aura dépassé la lune, après cinq minutes elle sera au niveau de mars (à 77 million de km de la Terre), et il lui faudra cinq heures pour sortir de notre système solaire. "Diffuser une publicité extra terrestre est un grand pas, sachant que jusqu'à maintenant nous essayions surtout de recevoir des transmissions", explique Tony van Eyken, de l'EISCAT. "Il y a déjà eu des tentatives d'envoi par la NASA de chansons des Beatles, mais avec la technologie employée alors, il y avait peu de chance qu'elles soient reçues. Avec le projet actuel, nous multiplions nos chances de réception".
Démocratiser l'espace
Certains peuvent être sceptiques quant à l'aboutissement du message face à un auditoire extra-terrestre. "L'idée de diffuser une publicité dans l'espace est controversée, mais il y réside quand même un intérêt scientifique. Cela peut représenter un test pour les outils de communication de très longue portée pour l'avenir. Et c'est une opportunité de dire à l'univers que nous sommes là - s'il y a quelqu'un pour écouter" explique le Dr Darren Wright, de l'Université de Leicester. Reste que ce projet s'inscrit dans un objectif de démocratisation de l'espace. Avec la mobilisation que va créer le concours, et l'aspect pionnier de la diffusion de cette publicité, le public est appelé à s'intéresser à l'espace et à la science. Quant à savoir s'il y a un réel potentiel commercial pour les entreprises, il faudra certainement patienter, car de tels dispositifs ont un coût élevé.
(*)European Incoherent SCATter Scientific Association

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas