Publicité : le pays des offres FAI manque de clarté

Par 20 octobre 2005
Mots-clés : Digital Working

Les publicités des fournisseurs d'accès à Internet (FAI) arrangeraient-elles la réalité ? Le BVP (bureau de vérification de la publicité, association des professionnels pour une publicité...

Les publicités des fournisseurs d'accès à Internet (FAI) arrangeraient-elles la réalité ? Le BVP (bureau de vérification de la publicité, association des professionnels pour une publicité responsable) dénonce, dans un communique du 10 octobre, le manque de transparence des publicités des FAI. Elle les incite à transmettre un message plus clair.

La vitesse de l'accès à Internet est le point faible de la communication des FAI. Les informations ne semblent pas toujours justes. "La bonne information des consommateurs commande de mentionner le débit réel dont ils pourront bénéficier. Or, aujourd'hui, la plupart des débits sont annoncés en ATM", dénonce l'association, accusant le manque de sincérité des FAI.

Le débit annoncé sur les publicités dans le métro correspond souvent à une mesure effectuée au niveau du DSLAM dite en ATM "Asynchronous Transfer Mode" -appareil central installé chez un fournisseur de service ADSL qui mixe le trafic voix et données sur la ligne DSL d'un client. Pour l'ADSL, l'éloignement du DSLAM signifie un ralentissement du débit. L'abonné peut avoir un débit effectif 25 % plus lent que le débit affiché.

Le BVP n'a pas de pouvoir de sanction contre les FAI mais ses avis sont suivis par les professionnels de la publicité qui peuvent être exclus de l'association s'ils ne respectent pas les règles. Une pression est donc exercée sur les FAI, en plus des échéances imposées le mois dernier par le gouvernement, notamment pour la hotline.

"Nous allons veiller à des critères comme la taille des polices de caractères employées ou la vitesse de défilement des mentions", détaille Mohamed Mansouri juriste au BVP. Ce à quoi l'AFA (Association des fournisseurs d'accès et de services Internet) répond : "les politiques de communication peuvent varier d'un FAI à l'autre, une réflexion d'ensemble est engagée sur ce sujet et plus généralement sur la question du devoir d'information des FAI vis-à-vis du consommateur."

(Atelier groupe BNP Paribas- 20/10/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas